Venise et ses îles

Canal à l'entrée de Venise

Ohhhh Venise, ma belle Venise ! Ville de toutes les romances et lieux mythiques pour tout réalisateur de films, rare sont ceux qui ne connaissent pas le Ponte Rialto, la place Saint-Marc, le Palais des Doges ou encore le célèbre pont des soupirs. Même si peu y sont allés, une simple photo de gondole ou de quelconque palais à l’architecture bien typique de la ville permet de la reconnaître. Mais elle est aussi connue pour son verre de Murano et un peu moins, mais tout de même, pour son île voisine très colorée qu’est Burano. Je vous emmène donc voyager parmi cette belle région de Vénétie 😉

Venise ou la vie sur l’eau

Ville de la Renaissance connue pour ses canaux et parsemés de ses multiples palais gothiques, Venise est une ville posé sur l’eau où l’on ne se déplace ni en bus ni en métro mais bien en bateau nommé ici, « vaporetto ». Une seule route la relie à la terre, on y accède en bus ou en train. Venez vous perdre dans ses ruelles labyrinthiques pour ne trouver que de merveilleux canaux plus lumineux les uns que les autres au fil de votre aventure.

Comment s’y rendre et où loger ?

Il vous faudra rester au moins 3 jours sur place pour visiter Venise comme il se doit. Et encore seulement si vous comptez courir un marathon. Et oui, même si l’on consacre un jour pour les lieux touristiques de la ville, un autre pour la visite des deux îles Murano et Burano et un dernier pour flâner dans les rues et y découvrir l’âme vénitienne vous verrez que c’est assez sportif et que vous n’aurez malgré cela pas eu le temps de tout faire.

On arrive à Venise :

  • par avion depuis l’aéroport Marco Polo (une navette peut vous menez directement à la piazza Roma de la cité pour 8€),
  • ou en voiture
  • ou par train si vous séjourniez déjà en Italie. Ce dernier peut vous déposer directement sur l’île ou à la gare terrestre se trouvant juste avant : Venezia Mestre.

C’est cette dernière option que nous avons choisi. En effet, nous avons fait le choix de séjourner en dehors de la cité – notamment pour avoir un logement moins coûteux et nettement moins bruyant – et de rejoindre Venise en bus chaque matin. Un ticket coûte 2€ (et oui c’est cher mais dans la région tous les tarifs tournent autour de cette gamme de prix) et l’arrêt se trouver à 100m de notre très chouette appartement. Je vous donne l’adresse de notre charmante hôte Francesca 😉  

La place Saint-Marc et ses environs.

De passage à Venise, il est bien sûr incontournable de passer par le pont Rialto pour aller rejoindre la place Saint-Marc, sa basilique et le Palais des Doges. Indispensable et on comprend pourquoi une fois sur place. La Piazza San Marco entouré de ces multiples musées, de ces édifices bien connus et de sa tour de l’horloge des plus intrigantes revêt tout son charme.

Le palais des doges, lui, invite à sa visite de par son architecture particulière et de par sa couleur blanche des plus pures. Vous y apprendrez comment les doges – souverains de la ville – vivaient et dirigeaient à l’époque tout en suivant un chemin à travers des salles de plus en plus vastes et importantes. Quand à l’architecture elle vous charmera notamment par ses jeux de cadres sur les balcons face à la mer.

Mais qui dit Palais des Doges, dit Pont des Soupirs. Et oui, l’un ne va pas sans l’autre puisque le fameux pont et relié au palais pour aller vers la prison qui se trouve de l’autre côté du canal. La prison vous fera sûrement penser à celle de Pirates des Caraïbes et on n’imagine très bien l’esprit qui y régnait à l’époque avec des prisonniers criant et priant pour leur libération face aux conditions qui devaient être des plus misérables.

Vous pourrez ensuite visiter cette belle cathédrale qu’est la Basilique Saint-Marc et ses multiples ornements d’or vêtus. Vous aurez également la possibilité d’y grimper et de visiter son musée. Cependant attention parfois à la montée des eaux qui pourraient vous empêcher de visiter cet édifice correctement (nous avons testé et marcher et/ou sauter entre chaque bloc de béton posé ici et là pour « faciliter » l’accès à l’entrée et c’était plutôt … glissant ^^).

Cette montée des eaux (vu une photo plus haut) se rencontre lors de fortes marées ou le lendemain d’un passage de paquebot dans le lagon. C’est bien dommage que beaucoup ne le comprenne pas, et on ne nous le rappelle malheureusement pas assez à mon goût, mais n’oubliez pas que certaines attractions touristiques détruisent entièrement les lieux en coulant un peu plus la ville à chaque passage. Alors si vous défendez la sauvegarde de notre planète, réfléchissez, s’il vous plait, avant tout à la forme de tourisme que vous voulez pratiquer !

Dans le même quartier, il vous est ensuite possible d’aller faire du shopping dans les ruelles alentours ou de vous promener le long de la digue face à la mer adriatique. De plus, la tombée du jour à partir de cette balade sera des plus romantiques 😉

Combien ça coûte ?

Il existe des tarifs groupés pour vous donner la possibilité de faire tous les musées de la place Saint-Marc (musée Correr, Musée National Archéologique et la Bibliothèque Marciana) ainsi que la visite du Palais des Doges. Compter 20€ pour le tarif adulte. Il existe également un billet visite guidée à 36€ ou un billet couplé avec la Basilique Saint-Marc pour 56€. Vous l’aurez compris, de notre côté, nous avons opté pour la 1ère option, d’autant plus qu’il est très facile de comprendre les explications de chacun des musées sans guide … A vous de voir 😉

L’entrée de la Basilique, quant à elle, est gratuite. Il vous faudra cependant payer 5€ pour voir son musée où se trouvent les chevaux de Saint-Marc, 3€ pour le « trésor » byzantin d’or et d’argent et 2€ pour la Pala d’Oro (il s’agit d’un très beau retable en pierre précieuses se trouvant derrière la table de l’autel).

Si le campanile de Saint-Marc vous intéresse, sachez que grimper ses marches vous coûtera tout de même 8€… Enfin, le pont du Rialto est bien évidemment gratuit (je n’ai malheureusement pas de photo correcte à vous montrer pour cause de travaux lors de mon séjour) et si vous y traversez, n’oubliez pas de passer au très coloré marché du Rialto.

Que faire d’autres à Venise ?

Des tas de choses ! Heureusement le réseau de Vaporetto vous permet d’aller absolument partout et c’est plutôt encourageant car même si à vol d’oiseau la ville parait petite, marcher d’un bout à l’autre à pied vous prendra beaucoup de temps surtout quand il vous faudra trouver le pont vous permettant de passer de l’autre côté du canal que vous serez en train de longer.

Mais donc que faire d’autres à Venise ?

Un tour en gondole pardi !! Eh oui, c’est si connu. Personnellement le prix et l’affût touristique m’a refroidi donc je vais vous donner quelques conseils si vous tenez vraiment à cette promenade. Mais le tarif pour ce précieux moment ne change malheureusement pas sauf si vous négociez en y allant à plusieurs couples… autrement il vous faudra payer ….. 80€ la demi-heure ! Youhou !! Je vous avais prévenu … et encore ! Le tarif augmente à 100€ si vous voulez naviguer au coucher du soleil ou de nuit. De plus, si vous voulez évitez une promenade bloqué dans les embouteillages de gondoles je vous déconseille les quartiers touristiques autour de la place Saint-Marc.

A l’encontre, ce quartier sera parfait pour faire votre shopping (mais attention au soit disant verre de Murano qui n’est vendu qu’à Murano… à Venise, ce sera du faux 😉 )

Vous pouvez, par ailleurs, également vous promener sur les rives de l’île face à la mer. Ces promenades vous offriront une bouffée d’air frais iodé et vous fera le plus grand bien si vous venez des terres. En effet, ici, on peut enfin se promener sans avoir trop chaud surtout si vous visitez l’Italie en plein été. Je vous conseille alors la rive sud avec, face à elle, l’île Giudecca. Remontez jusqu’à la très belle basilique de Santa Maria de Salute et poursuivez en remontant le grand canal jusqu’au pont dell’Academia. 

Vue sur le grand canal vénitien

Une autre promenade agréable, au vert et au plus loin du tumulte touristique se situe à la totale extrémité est de la cité après le quartier del Castello où se trouve l’arsenal. Vous y trouverez des parcs urbains au bord de la mer, un endroit des plus apaisants pour sortir un peu de la foule. Dans le même coin, il est possible de visiter le Castello pour 1.5€ seulement ou encore le musée de l’Arsenal de Venise pour 5€. Attention aux horaires très variables entre chaque jour de la semaine.

Les îles de Murano et Burano.

Murano

Même si tout le monde connaît le célèbre verre de Murano au moins d’appellation, peu savent qu’il s’agit en réalité du nom d’une des îles de l’archipel Vénitien. Une fois sur place, le tour se fait très vite et beaucoup plus vite que la cité de Burano. En effet, ne vous attendez pas à voir quelque chose d’extraordinaire, Murano n’est pas plus jolie que Venise et se fait très vite car n’offre que de petits magasins de verres et quelques cafés.

Mais alors pourquoi y aller ?

  • Premièrement car vous ne trouverez du VRAI verre de Murano qu’ici. Et oui, attention, celui que vous trouverez dans les boutiques de Venise n’en ai pas et en plus il vous sera vendu plus cher.
  • Deuxièmement parce qu’observer les verriers créer des œuvres uniques dans leur four est toujours impressionnants, que l’on soit un enfant ou un adulte.
  • Et dernièrement, car l’île se trouve sur le trajet pour aller à l’île de Burano donc autant s’y arrêter 2h avant de continuer sa route 😉
Sculpture en verre de Murano

Burano

Si vous aimez les couleurs, vous aurez sûrement un coup de cœur pour cette ville sur l’eau ornées de maisons toutes plus colorés les unes que les autres. En effet, ici, on repeint sa façade tous les 2 ans pour attirer le touriste et … ça fonctionne vraiment bien.

La cité regorge de recoins, de petites places, de ruelles diverses mais aussi … de son clocher penché. Et oui, j’ai bien ri en voyant ce dernier car, quand on le voit, il nous fait vraiment penser à sa cousine la Tour de Pise et on se dit surtout qu’il aura de la chance s’il tient encore debout d’ici les années à venir.

On aime rester plus longtemps sur cette île car l’intrigue de savoir quelles couleurs auront les maisons de la ruelle suivante nous rend curieux jusqu’à pousser le pas quelques mètres ou tournants plus loin.

Comment y accéder ?

A la nage !

Non, je vous rassure. Quoique cela pourrait être amusant et même peut-être plus rapide … oO Et oui, le vaporetto n’ira pas plus vite que 20km/h ce qui rend le trajet plutôt long quand on sait en réalité à combien de km se situe cette île par rapport à Venise. Comptez donc 45mn de trajet pour rejoindre Burano et 10mn entre Murano et Venise. Prenez la ligne 12 du vaporetto à partir des arrêts se trouvant sur la côte nord de Venezia.

Pour ce qu’il s’agit du tarif en vaporetto, il vous faudra payer 7€ le trajet unitaire MAIS pour visiter ces îles le pass illimité journée à 20€ vous fera gagner 1€.

Euh elle plaisante là ?! 1€ faut pas chipoter non plus … Et bah siiiiiiii !!! Quand on voyage petit budget, tout est à prendre merci !

Bref, vu que vous prendrez 3 fois le vaporetto ce jour là, prendre le pass vous sera plus rentable surtout si vous comptez poursuivre votre soirée à Venise et que pour rentrer plus vite à 22h vous voulez reprendre le bateau.

Canal à l'entrée de Venise

Et voilà, j’espère vous avoir donné tous les conseils nécessaires et toutes les bonnes idées pour profiter au maximum de votre séjour romantique ou de votre escapade flottante. Si vous y êtes déjà allés et que vous connaissez d’autres endroits sympathiques à visiter n’hésitez pas à les partager et si vous avez des avis à donner à votre retour – pour ce qui ne sont pas encore parti – n’hésitez pas à les donner =)

A tous, je vous souhaite une joyeuse navigation à travers les canaux Vénitiens !

%d blogueurs aiment cette page :