Animaux d’Islande : Où observer la faune sauvage ?

Renardeaux apprivoisés d'un camping islandais

Au delà de ses terres féériques, l’Islande revêt d’autres grandes surprises telles que ses animaux rares que l’on ne peut apercevoir pour certains que dans les pays froids. Bien qu’on en voit partout, les animaux d’élevages comme les chevaux ou les moutons nous font voyager autrement et aussi beaucoup rire (ou pas) –> dixit les moutons tranquilloux en plein milieu de la route xD

Il en est alors tout autrement pour la faune sauvage très discrète que l’on ne peut admirer que lorsqu’on la trouve enfin ! Place donc aux macareux, phoques, cétacés, renards arctiques et … peut être rennes si vous êtes chanceux.

Dans cet article, je vous citerai donc les différents lieux où vous pourrez avoir une chance de les observer et je vous donnerai quelques petits descriptifs très intéressants à connaître sur chacun pour savoir également à quelle période vous aurez le plus de chance de les trouver 😉

Les animaux d’élevages

Bon faut-il vraiment les citer ? Je pense que vous aurez compris que l’on parle ici des chevaux et des moutons. Alors, consciente que ce ne sont pas ceux qui vous intéressent prioritairement, je ne vais pas écrire un laïus sur eux. Cependant, il y a des choses importantes à savoir sur ces animaux notamment quand on part en roadtrip et que l’on est amené à en croiser.

Les moutons

J’ai beau adoré les chevaux, je suis pourtant tombée complètement sous le charme des moutons Islandais xD Leur petite bouille est vraiment trop amusante et les voir se promener en « liberté » dans les plaines, sur la route etc. fait parfois rêver. Quentin a même inventé l’expression « cool comme un mouton Islandais » Ahah !

Et vous comprendrez pourquoi à votre tour car il y en a absolument partout !!

En même temps, ce ne peut guère être autrement puisqu’il y a plus de moutons en Islande que d’habitants … si si je ne vous raconte pas n’importe quoi ^^ »

En hiver, ils restent dans les fermes proches de la côte. Et en été, ils gambadent dans les plaines et les hautes terres.

C’est pourquoi il faut être des plus vigilants si vous partez en roadtrip avec un véhicule de location !!! Il n’est pas rare qu’un mouton tout mignon au bord de la route, broutant calmement dans un fossé, se jette brusquement sous vos roues sans aucune raison parce qu’un neurone a pété là haut xD

D’autres fois, vous les trouverez à plusieurs pépères allongés en plein milieu de la route … normal ! ^^ »

Pourquoi les élever ?

Bon là, on arrive sur la partie moins drôle d’un coup. Parce que, comme je le disais plus haut, même si on a l’impression d’une belle liberté, il en est pourtant tout autre.

Le mouton est bien évidemment élevé pour sa laine si douce. Mais il fait aussi partie intégrante de la gastronomie Islandaise, et oui … D’ailleurs, je vous conseille leur excellente soupe de mouton façon minestrone servi dans une grosse miche de pain (que l’on peut manger aussi ^^) –> on a adoré, même moi qui n’aime pas spécialement le mouton.

Les chevaux

On aurait presque l’impression qu’ils sortent tout droit du monde du Seigneur des anneaux. En effet, ces petits chevaux d’1m45 souvent comparés à des poneys sont bien une race tout à fait spécifique qui aurait pu être utilisé par les hobbits … ^^ »

Vous en trouverez vraiment beaucoup et un peu partout – même si beaucoup moins que des moutons – mais le fait qu’on les trouve toujours en troupeau amène son lot de féérie. Et puis, ils sont tellement beaux *.*

Faire une balade à cheval ?

C’est possible à peu près de n’importe quel point touristique et même dans les contrées les plus éloignées. Rien de bien difficile, si vous voyez un ranch ou une écurie, rares sont celles qui ne proposent pas d’excursions équestres …

Mais, mordu d’équitation que je suis … je n’en ai pas fait ! Pourquoi ?

C’est une activité plutôt cher, le minimum de ce que j’ai pu trouvé, c’était 40€ l’heure.

Deuxièmement, je trouve dommage qu’en tant que cavalier « confirmé » il n’existe pas d’excursion type pour notre niveau. Je m’explique –>

Toutes les balades qu’on a vu étaient monotones, on suit le guide avec le troupeau, et encore on a de la chance quand on ne suit pas bêtement un sentier au bord de la route … — » Bref vous l’aurez compris, c’est plutôt le genre d’excursions pour touriste lambda qui n’est sûrement jamais monté à cheval … Donc malheureusement, pour la féérie on repassera. Moi qui pensait galoper dans les landes et steppes à perte de vue en toute liberté, c’est raté =(

Cependant si vous n’avez jamais monté à cheval, alors éclatez-vous et sautez le pas !!

Petite spécificité : le cheval Islandais à 5 allures et non 3. On y ajoute au pas, trot et galop les allures du « tölt » (un trot très confortable) et l’amble. Voici une petite vidéo vous montrant ces différentes allures pour les intéressés 😉

Observer les animaux sauvages d’Islande

Même si on peut admirer les phoques par chez nous, on ne passera par contre pas à côté de l’observation des baleines et des macareux !! Et j’espère pour vous avoir aussi la chance de voir des renards arctiques, choses qui n’est pas du tout évident…

Où voir les phoques ?

Bon ok, vous en avez sûrement déjà observé dans leur milieu naturel (comme à Berck dans le nord de la France) mais si on passe à côté, on aime toujours bien aller jeter un coup d’œil, surtout si on est en famille avec les enfants ^^

Vous en trouverez sans aucun souci :

Enfin, vous l’aurez remarqué, ils aiment beaucoup les endroits très froids xP

Aller voir les baleines !! *.*

L’Islande est bien l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les cétacés. On peut voir différentes espèces comme la baleine à bosse, la baleine de Minke, les baleines bleues, des rorquals et même des orques. Ce sont les premières que nous sommes allés voir depuis le port d’Husavik.

Excursion d’une matinée à Husavik pour aller voir les baleines à bosse.

C’est le lieu idéal pour avoir le plus de chance de voir des baleines. En effet, en été, le port monte au haut pourcentage de 99% de réussite. Et vu qu’on passait par la région de Myvatn juste à côté, autant y faire un saut.

La meilleure période pour aller voir ces animaux marins imposants se situent entre juin et août. Quant aux nombreuses compagnies à vous suggérer … elles proposent presque toutes les mêmes tarifs. La seule différence sera le bateau à voile, à moteur, ou canots pneumatiques/zodiaques. Attention notamment aux agences proposant ces derniers, soit ces embarcations sont plus rapides mais d’un autre côté l’excursion – vous vous en doutez – sera alors plus courte …

De notre côté, nous avons choisi North Sailing (notre camping proposant une réduction) et en avons été satisfaits. Parti à 8h le matin, revenu à 12h et ayant vu une dizaine de fois les baleines à bosse =)

Par contre ATTENTION !! Quand ils vous disent de bien vous couvrir, mettez en réalité toutes les couches que vous avez prises avec vous dans votre sac xD Il gèle vraiment à bord, quand en plus ne s’y ajoute pas la pluie (c’est le moment du séjour où nous avons eu le plus froid …).

PS : nous avons payé 60€ / personne mais n’en tenez pas compte car il s’agissait de la période Covid l’été 2020 et … les agences faisaient des promos de dingue !! En réalité, ça tourne plus autour de 80€ minimum par personne … Oui ce n’est pas donné :/

Peut-on aller observer les baleines plus prêts ?

OUI bien sûr !!

Effectivement, si on ne vient qu’une semaine ou qu’on ne veut pas nécessairement faire le tour de l’île, Husavik est clairement trop loin !

Mais pas de panique, des excursions partent de beaucoup plus prêt, le seul « inconvénient » est que vous aurez moins de chance de les voir … :

  • à Reykjavik depuis le vieux port, c’est possible –> top quand on ne reste que quelques jours !
  • depuis la province de Snaefellsnes au port d’Olafsvik –> ici la chance est donné aux orques 😉

Pour finir vous pourrez observer également les baleines depuis la 2ème plus grande ville d’Islande, Akureyri. Celle-ci est très loin aussi, je vous l’accorde, cependant la ville très agréable permet de se poser quelques jours =)

PS : si vous voulez en connaître davantage sur ces animaux marins, le musée de la baleine d’Husavik vous ravira 😉 Comptez 1800 ISK par adulte et 500 ISK par enfant pour l’entrée. En été, il est ouvert tous les jours de 8h30 à 18h30 et l’hiver de 9h à 14h du lundi au vendredi.

L’observation des macareux

Parmi les petits animaux volants d’Islande tels que les goélands, mouettes et plus régulièrement les sternes arctiques qui n’hésiteront pas à vous piquer la tête avec leur bec si vous approchez trop prêt de leur progéniture, l’Islande est célèbre pour ces beaux et robustes macareux.

Autrement appelés « puffins », on ne peut que fondre devant ces volatiles au bec coloré. Avec leur allure de pingouin, leur déhanché particulier et leur vol de colibri nous font craquer.

Où faut-il aller pour les voir ?

Alors la règle d’or … –> ne regarder surtout pas les guides qui vous jurent que vous en verrez à tel ou tel endroit.

On a parfois fait des heures de routes pour … Rien ! Le coup qui nous a le plus anéanti je pense, c’est d’avoir fait 5 heures aller-retour pour un soi-disant gros spot dans les fjords de l’est et au final de n’avoir vu les macareux que de très très loin en mer … même le zoom de l’appareil photo n’y a rien fait — »

Donc je vous donne les deux gros vrais Spot pour ne pas manquer ces animaux si mignons :

  • Les îles Vestmann où nichent de nombreuses colonies couvrant des millions d’oiseaux.
    Pour y aller 2 options s’offrent à vous : laisser votre voiture de location au port de Landeyjahöfn pour prendre le ferry ou partir en excursion d’une journée depuis Reykjavik. Les prix – vous vous en doutez – étant nettement moins élevés pour la 1ère option. Voici le lien d’un des sites pour plus d’informations 😉
  • Personnellement, là où nous en avons vu le plus et le plus prêt possible, c’était dans la petite péninsule de Dyrholaey et en face à Reynisdrangar. Juste magique !!

Ensuite, nous n’y avons pas été mais apparemment, on peut également observer les macareux à :

  • Bordarfjordur (à 1h au nord de Reykjavik),
  • Ingolfshofdi (au sud de la réserve naturelle de Skaftafell),
  • l’île de Grimsey (quasiment dans l’océan arctique),
  • l’île de Drangey (dans le fjord de la péninsule de Vatnsnes).

Quand les apercevoir ?

ATTENTION !!! Ce point est loin d’être négligeable !!

Si nous n’en avons pas vu autant qu’espéré, c’est tout simplement car nous arrivions sur la fin de la période de nidification des macareux.

En effet, ces animaux volatiles arrivent pour la période de reproduction dès la fin du mois d’avril et repartent … à la mi-août. Donc pour les vacanciers aoûtiens, préférez partir au début du mois si vous voulez avoir la chance de voir les derniers avant qu’ils ne repartent pour des pays plus cléments en hiver.

Rennes et renards arctiques : où voir ces animaux rares ?

–> Les renards arctiques.

Chance pour nous, nous avons pu voir des renardeaux arctiques dans un camping du nord de l’île. Cependant ces derniers étaient quasiment devenus apprivoisés car récupérés et un peu nourri par le camping après que leur mère les ait abandonné. Donc pour le coup, on a était plutôt chanceux.

Car en réalité, ces petits animaux au pelage tout doux, sont bruns en été et tout blanc en hiver –> autant dire que ce sont de vrais experts du camouflage donc il faut vraiment bien ouvrir l’œil pour en voir en pleine nature ^^

–> Les rennes.

Quant aux rennes, ils ne vivent que dans les terres hautes de l’est, donc à part si vous avez un 4×4 et vadrouillez par là, je doute que vous en verrez. Celui que nous avons vu était … mort à l’arrière d’un pick-up, Gloups !

Mais pour la petite info, la chasse est réglementée. Il s’agit d’une sorte de loterie à laquelle les Islandais doivent s’inscrire et seulement 100 permis par an sont donnés. Ceci dans le but de réguler la population des rennes pour la nourriture des moutons et la préservation des hautes terres très fragiles. Il y a environ 3000 animaux à bois en Islande.

C’est donc pour finir cet article que je vous présente les belles petites boules de poils aperçus au camping dont je vous parlais ci-dessus.

Et sachez que si l’envie vous vient d’une promenade en chiens de traineaux en hiver dans le pays, vous n’aurez pas affaire avec des huskys mais bien aux beaux chiens de bergers Islandais.

Dans tous les cas, je vous souhaite une belle chasse à la photo en espérant que vous soyez chanceux =) Tout est possible, des amis ont vu un renard en randonnant et une baleine depuis le rivage … 😉

Alors beau voyage et belles découvertes à tous !!

* Marine *

(Voyage réalisé en juillet – août 2020)

One Comment on “Animaux d’Islande : Où observer la faune sauvage ?

  1. Bonjour,
    Cet article est tout simplement exceptionnel! On a tous les endroits où observer au mieux les macareux.
    Vous avez vraiment eu de la chance de rencontrer des renards polaires.
    Merci du partage!

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d bloggers like this: