Florence ou comment vous partager mon coup de cœur ?!

Vue sur Florence

Et bien oui, vous avez bien lu. De tout mon séjour en Italie, Florence aura été LE vrai coup de cœur et de loin sur tous les points… Le romantisme de la ville, le tout à pied, l’ambiance des ruelles, les monuments, le soleil … une ville au milieu d’une nature luxuriante et méditerranéenne où il fait bon vivre. Oui, j’aime cette ville et j’y vivrai bien. Et si je vous décrivais pourquoi ?!

Passer un bon séjour !

Comment s’y rendre ?

Si vous n’avez pas encore posé le pied en Italie, vous viendrez donc en voiture (personnelle ou louée) ou en avion. Pour cette dernière solution, rien de plus facile que de prendre les bus navettes entre l’aéroport et la gare centrale de Florence. Il y en a une chaque demi-heure entre 5h30 et 20h30. Comptez 6€ l’aller ou 10€ l’aller retour.

Pour ceux qui viendront d’une autre ville Italienne, le train reste la meilleure des solutions. Le trajet vous coûtera 22.90€ si vous venez, comme nous, de Rome. Arrivée à la gare centrale Santa-Maria Novella, il n’est vraiment pas difficile de rejoindre le centre à pied ou en bus.

Moyen de locomotion.

Je ne parlerai pas pour cet article des transports en commun mais bien des moyens de locomotion … et parmi eux, on y trouve bien sûr vos pieds ! ^^ Ce qu’il y a à savoir en 1er sur Florence c’est que TOUT peut se faire à pied. En effet, ce n’est pas une très grande ville – ou du moins l’intérêt touristique ne se porte que sur un petit périmètre – et il n’y a qu’un réseau de bus et une seule ligne de tramway reliant la gare au sud de la ville.

Bien sûr je suis une bonne marcheuse mais si vous vous fixez un ou deux objectifs par jour, c’est faisable pour tout le monde. Cela dit, le prix d’un ticket de transport n’est que d’1,20€ et s’achète dans les bars-tabac ou distributeurs automatiques. Attention, il vous coutera 2€ si vous l’achetez directement dans le bus.

Vespas et minis

Où dormir ?

Chez Ilaria ! Elle aussi, est une vraie baroudeuse, elle était en Norvège durant notre séjour et donc nous n’avons pas pu la voir. Cependant ses amis (venus nous ouvrir) et elle (via internet) nous ont tout expliqué parfaitement.

Son logement est juste IDEALEMENT placé. Nous n’avions que 300m à faire pour nous retrouver dans le centre sur la place du Duomo. Il s’agit d’un logement entier, idéal pour pouvoir rentrer cuisiner entre midi ou le soir si vous voulez éviter les restaurants à chaque repas. De plus, plusieurs supérettes ou restaurants en tout genre sont proches.

Petit point embêtant : bon courage pour grimper les 3 étages sans ascenseur à la fin de votre journée ^^’’ Mais bon… Si jamais cela vous intéresse, voici le lien airbnb 😉

Apaisement assuré !

La seule chose qui m’aura déplu à Florence fût le fait de payer l’entrée dans les églises … Un lieu de culte n’a, de mon point de vue, pas le droit d’interdire l’entrée à ceux qui ne payent pas. Alors soit, l’entrée est gratuite pour les Florentins qui veulent aller à la messe ou à la prière, mais faire payer le touriste m’a un peu mise hors de moi d’autant plus pour les vrais catholiques qui voudraient simplement s’y recueillir … enfin bon le débat est long !

A part cette critique, je dois avouer que je n’en ai pas d’autre négative. En effet, ici, l’air est plus frais. Et quand je dis cela, il s’agit de tous les sens du terme. Tout d’abord, le soleil est toujours bien présent de par la zone méditerranéenne qu’est la Toscane. Mais cette région très verdoyante permet également de respirer un air frais et très peu pollué.

Et oui, le centre ville étant très piéton, vous croiserez peu de véhicules. Ceci permet alors de circuler librement avec un temps idéal. Le soleil et le ciel bleu sont là sans la chaleur insupportable de Rome et c’est juste hyper agréable.

Comme dit ci-dessus, la Toscane étant très verte, Florence offre donc – malgré son centre très massif – des lieux très verts et apaisants permettant souvent d’apercevoir de très beaux panoramas (notamment à Fiesole dont je vous parlerai ci-après).

En dernier point, le charme romantique des nombreux monuments Antiques opèrent très bien puisque le nombre impressionnant de touristes de Rome ne se retrouvent pas ici. Alors que l’on soit bien d’accord, je n’ai pas dit qu’il n’y en avait pas … je dis juste que l’on revient à une vie et des promenades plus agréables 😉

Que visitons-nous ?

Je ne vous ferez pas là une liste exhaustive de tout ce qu’il y a à voir à Florence mais je vous parlerai de ce qui, pour moi, est vraiment indispensable à faire qu’il s’agisse de visite ou de promenade.

Museo del Duomo

Le duomo est l’un des monuments qui fait la renommée de Florence. Certains accrocs aux jeux vidéos pourront d’ailleurs vous le décrire parfaitement s’ils ont une fois joué à Assassin’s Creed. Ce grand édifice est visible de n’importe quel point de vue sur la ville, il dépasse de très haut tous les alentours.

Et oui j’ai bien écrit musée et non simplement le Duomo. Mais pourquoi ? Tout simplement car la simple appellation « duomo » ne correspond qu’à la cathédrale de Santa Maria del Fiore alors que le « museo del duomo » comprend également tous les édifices se trouvant autour soit : le baptistère, le dôme, la crypte et le campanile.

L’entrée dans la cathédrale est gratuite et ouverte de 10h à 19h. Alors même si l’extérieur est plutôt imposant et impressionnant via sa ressemblance avec la cathédrale de Sienne, l’intérieur quant à lui ne l’est pas vraiment. Je vous laisse en juger par vous-même.

Ps : Attention les genoux et épaules doivent être couverts 😉

Cependant il ne faut pas vous laisser avoir par cette déception car le reste du musée en vaut vraiment la peine. Le ticket coûte effectivement 18€ mais vous passerez bien une demi-journée à tout visiter.

Si vous avez acheté le billet et que vous avez commencé par la nef, profitez-en pour descendre dans la crypte (photos ci-dessus). Y observer les vestiges et 1ers sous bassement de l’édifice est plutôt intéressant. Vous pourrez y apprendre également les différentes évolutions faites dans la cathédrale au cours des siècles.

Une fois sortie de la nef nous nous sommes dirigés vers la file à l’extérieur pour grimper tout en haut du dôme. Alors ne vous étonnez pas l’attente est trèèèèèèès longue. Le chemin étant très étroit en haut, l’accès n’est possible que pour un nombre limité de personnes, il faut donc attendre que les personnes avant vous descendent …

Cela dit, l’attente vaut le détour quand on s’amuse à se faufiler dans les tout petits passages en haut du dôme, que l’on voit la nef en hauteur de l’intérieur du dôme et quand on fini par la superbe et impressionnante vue sur Florence !! Magnifique !!

Campanile duomo florence

La visite du musée se poursuit par le sublime baptistère. Je n’ai pas de photos extérieurs à vous montrer car en travaux pendant notre séjour (et oui, ceux qui ont l’habitude de me suivre, savent que j’ai la poisse avec les monuments en travaux … c’est la vie xD) mais l’intérieur tout d’or vêtu est juste merveilleux, je vous laisse contempler cette lumière 😉

Intérieur baptistère duomo

Pour finir nous avons grimpé les marches du campanile pour une nouvelle fois en avoir plein la vue. Alors vous me direz « béh on a déjà monté le dôme, alors à quoi ça sert de monter en haut du campanile pour avoir les mêmes vues ? ». Pour avoir la vue sur le dôme cette fois-ci justement et peut être avoir la chance d’entendre et de voir les cloches sonner juste à côté de vous ^^

Le centre de Florence

Aux abords du Duomo, vous trouverez tout autre monument. En effet, l’essentiel de ce qu’il y a à voir à Florence se trouve au centre, donc comme dit auparavant, tout est possible à pied 😉

Pour la petite histoire de tous ces édifices, la ville de Firenze, à l’époque, appartenait en quelques sortes à la grande famille des Médicis. Je dis bien en quelques sortes car en réalité elle ne leur appartenait pas mais quand on voit le nombre de demeure qu’ils y ont construits c’est comme si.

Et quand je dis demeure comprenez bien château, bah oui ce n’est pas drôle sinon ^^ J’en cite quelques uns : la chapelle des Médicis, le Palazzo Vecchio, le palais Médicis-Riccardi ou bien encore le palazzo Pitti de l’autre côté de l’Arno (fleuve passant dans la ville).

Munissez-vous d’une carte de Florence et vous verrez, il y a peu de kilomètres à faire pour voir cet ensemble. De plus vous pourrez passer dans des ruelles tout à fait charmantes en découvrant de temps à autre des coccinelles et vespas typique de l’Italie garés ci et là.

D’autres monuments restent à voir tels que l’église Santa Croce, la synagogue (ci-dessus) ou bien évidemment la si belle allée de la galerie des offices menant tout droit au si célèbre Ponte Vecchio. Je vous partage quelques clichés 😉

Galerie des offices

Pour ce qu’il s’agit des visites, je regrette d’avoir fait le Palazzo Pitti et de n’avoir pas fait le musée des Offices. Le premier vous montrera des tas de collections diverses et variés mais pour ce qu’il s’agit de découvrir le château et la vie des Médicis je l’ai trouvé assez pauvre.

On se rattrape heureusement avec l’extérieur dans les jolies jardins vallonnés offrant des vues à la fois sur la ville à la fois sur les reposants paysages de Toscane. Le tarif pour l’ensemble coûte 16€ mais il est possible de ne voir que les jardins pour 10€ (il existe des tarifs réduits).

Enfin pour les intéressés, comme moi, pour la galerie des Offices, le billet vous coûtera 20€ (14€ pour le tarif réduit) et il faut obligatoirement réserver (attention le musée est fermé le lundi).

Fiesole : petit village sur les hauteurs.

Notre petit guide touristique nous proposait ce village pour son site archéologique où l’on peut y observer les ruines d’un ancien théâtre romain ainsi que des thermes. Or nous n’imaginions pas du tout pouvoir profiter autant de la nature à tout juste 15mn de bus de Florence.

Fiesole est un petit village typique de Toscane avec ses maisons en briques ocre méditerranéennes. Il se trouve en plein milieu des collines, des vignes et des forêts, ce qui offre un vrai moment apaisant au milieu de cette nature.

Pour y aller, il vous faudra prendre le bus numéro 7 de la gare ou de la piazza San Marco pour 1.20€ le trajet et seulement 15mn de bus =) Celui-ci vous déposera sur la place où vous y reconnaitrait forcément l’église (relooker les photos au-dessus ;)).

Pour la visite du site archéologique, il vous faudra compter 7€ en sachant qu’une tablette audio guide vous est prêtée et … en français s’il vous plait !!!! =O (L’un des seuls sur tout notre séjour en Italie, épatant ! ^^’’). En tout cas, leurs explications sur le fonctionnement des thermes ou sur l’emplacement précis des monuments est top ! 😉

Enfin si ces attraits ne vous donnent toujours pas envie d’y monter, peut être que la vue sur Florence le fera 😉

Le Ponte Vecchio

Je ne peux m’empêcher de terminer sur ce si célèbre pont qui a même attiré l’œil – il y a encore peu d’années – des réalisateurs de Game of Thrones (tous les fans savent de quelle scène je parle ;P).

La structure de ce pont reste impressionnante et mystérieuse car ces maisonnettes construites sur le pont n’ont ni la même taille/forme ni la même couleur. Et les reflets de l’eau en jouent avec merveilles à toute heure du jour.

Enfin si j’ai un conseil à vous donner, c’est bien de monter tout en haut du mont sur la rive sud de Florence vers la piazza Michelangelo. Attention, cette place est prise d’assaut le soir pour y observer le coucher du soleil sur le Ponte Vecchio alors venez tôt. Autrement on s’en contentera parfaitement aussi en pleine journée au calme de la foule pour pouvoir y voir toute la ville.

Florence regorge de tas de merveilles et je n’ai bien sûr cité que les plus belles à mon goût mais perdez-vous dans le centre et vous n’en serez que peu déçu. Et petit plus : si vous avez le temps et une cuisine en airbnb, ne passez surtout pas à côté du Mercato di San Lorenzo pour y dénicher de succulents produits locaux tel que leur charcuterie ou de la mozarella de bufflonne 😛

Bon appétit et surtout bonne flânerie ! 😉

%d blogueurs aiment cette page :