La réserve nationale de Paracas

VTT dans le désert

Se situant sur la côte à 3h au sud de Lima, cette réserve fut notre 1er stop. Ne venant pas chercher ici, au Pérou, le monde mais bien les paysages, le calme et la sérénité des montagnes, à peine notre vol arrivé et 1 nuit à la capitale passée que nous voilà déjà dans un bus pour Paracas à 10h du matin 😉

Nous n’avons passé que 2 jours dans la réserve car une fois les attraits touristiques faits, la ville est plutôt vide … Cependant ce fut 2 journées fantastiques puisque ce lieu reste une étape incontournable si vous aimez la nature sauvage et la vie marine. On vous détaille notre 1er coup de cœur ici, alors c’est parti !! 😉

Paracas et sa magnifique réserve nationale !

L’argument principal de notre venue sur la côte fût bien sûr cette si belle réserve tant renommée. Un désert de dunes rocheuses et sableuses plongeant directement sur une côte de falaises où la vie sauvage ne peut être qu’extraordinaire.

Comment y aller et combien ça coûte ?

De nombreuses options s’offriront à vous : que ce soit le quad ou buggies pour 2 ou 3h, le tour organisé en bus ou en taxi ou encore, pour les plus courageux, le VTT pour 1/2 journée ou la journée entière.

Le quad (ou buggy).

La 1ère option est la plus onéreuse. Les 2 ou 3h d’activités avec guide vous coûteront tout de même 80 soles. Et franchement à part faire « Vroum vroum » je n’en vois pas grand intérêt si ce n’est passer un après-midi dans l’assourdissement du moteur, la poussière que vous enverra votre camarade de devant ou encore polluer l’environnement naturel de certaines espèces qu’on ne trouve que dans ce lieu (de plus, vous les ferez fuir à votre arrivée avec le bruit du moteur …). Bref … vous l’aurez compris je ne suis pas pour …

Le taxi ou le bus

Pour la 2ère option, vous aurez 2 à 3h de visite pour un tarif très aléatoire allant de 25 soles à 80…. Alors pourquoi autant d’écart ?? Et bien, vous apprendrez vite qu’au Pérou, tout se joue à la négociation, donc … à vous de jouer 😉

Le VTT

La dernière option – le VTT – est celle que nous avons choisie car de notre point de vue la plus intéressante. Les guides vous annonceront 50 soles la journée, mais nous avons réussi à l’avoir pour 35 soles par personne pour 7h dans le parc avec l’agence « Pacific Group Paracas » 😉

1 journée à pédaler dans la réserve de Paracas !!

Si vous voulez prendre votre temps tout en vous posant à chaque point d’intérêt, le VTT est l’option rêvée. Soit, plus physique … mais 10 fois plus authentique.

Et quand on parle de sport … oui ça en est ! Mais ce n’était pas aussi dur que ce que l’on aurait pu pensé. En effet, l’itinéraire laisse place à des chemins goudronnés ou des sentiers sableux mais dur … ouf !! ^^ (vous pouvez vous en convaincre via les photos ci-dessus :P)

Pour vous donnez notre itinéraire, voici un petit plan touristique qui pourra vous aider !

Plan réserve Paracas

Supay

Sans savoir si la météo serait de notre côté – il faisait très gris ce jour là – et comme nous étions en pleine forme, nous nous sommes décidé à aller au plus loin tout de suite.

Direction Supay, le point d’attrait le plus au sud sur le plan touristique de la réserve.

Et c’est parti pour 1 bonne heure de vélo à travers le désert de dunes des plus silencieux et apaisant =) Nous croiserons au passage quelques fossiles … et quelques montées et descentes aussi x)

Panorama désert Paracas

A notre arrivée au point donné, quel ne fut pas notre étonnement, à la vue de ces magnifiques falaises blanches et cette sérénité profonde agrémentée du bruit des vagues et de quelques cris d’oiseaux sauvages.

Une merveille, d’autant plus que nous étions simplement accompagné de 2 pêcheurs étalant leurs filets sur la plage.

La catedral

Une fois passé un peu de temps au 1er point de vue, direction la Catedral en longeant la côte.

Et c’est ici que nous apercevrons nos premières colonies d’oiseaux. En effet, ces derniers viennent y nicher car sont en sécurité puisque personne ne pourra venir les déranger à cause du courant important et des risques de chute de roche.

Et oui, avant la Catedral était bien plus imposante que le « simple » gros bloc de roches actuellement présent puisqu’en 2007, un tremblement de terre a presque entièrement détruit la structure… :/

Cependant, le spectacle reste très agréable, je vous laisse apprécier 😉

Falaise de la côte de Paracas

La plage de Yumaque

Nous continuons notre périple en remontant le long de la côte pour arriver sur la longue plage de Yumaque.

Ici on aura le plaisir d’observer la faune : entre les oiseaux plongeant à pic pour pêcher les poissons, les envolées de pélicans et les dauphins que l’on peut voir remonter à la surface de temps à autre … l’apaisement nous gagne.

Quel plaisir également de pouvoir tremper ses pieds ou simplement toucher l’eau du Pacifique *-*

ps : il est possible de faire du camping sauvage dans la réserve … alors si vous appréciez le bruit des vagues, je pense que cette plage pourra être idéale pour cela 😉

La célèbre Playa Roja de Paracas

Sûrement le point pour lequel la réserve nationale est la plus connue. Sa célèbre côte d’ocre rempli de fer qui offre une sublime couleur rouge à la roche.

Pour y arriver nous avons rouler hors des sentiers balisés pour un peu plus de plaisir, et pour se sentir un peu comme sur Mars ^^

Une fois arrivé sur les hauteurs, on peut alors apprécier la vue de cette très belle plage mais aussi de la « cuvette » où se situe le petit port de Lagunilla où l’on peut manger de très bons plats au poisson 😛

C’est ensuite sur le point de vue sur la Playa Roja que l’on s’arrêtera forcément 😉

Playa Roja Paracas

Lagunilla

N’ayant rien prévu pour manger le midi, nous faisons bien sûr une halte repas au petit port de Lagunilla où nous mangerons un excellent Ceviche 😛 (n’hésitez pas à négocier entre les 3 ou 4 petits restaurants, les menus sont relativement tous les mêmes 😉 ).

Si vous le pouvez, asseyez vous à une table qui vous offre une belle vue sur la mer et l’océan, vous pourrez observer par la même occasion les pélicans noirs et autres espèces (sur la route du retour nous avons surpris dans son trou une très rare « chouette des terriers » =)).

L’observation des flamants roses

Dernière étape de la journée –> les flamants roses !!

C’est donc après avoir bien mangé que nous sommes partis en direction de notre dernier point de visite dans la réserve. Retour donc vers le nord près du musée de l’entrée du parc.

Ici, un long chemin menant aux flamants roses est dessiné. Nous posons donc nos vélos et marchons un peu – ohh ce que ça fait du bien de se dégourdir un peu les jambes ^^

Arrivé au point de vue, plusieurs flamants roses et colonies diverses sont visibles 🙂

Petits trucs à savoir !!

Entrée sur le site

L’entrée dans la réserve nationale n’est évidemment pas gratuite … et bien oui, qui dit réserve dit préservation et on ne va pas se mentir cela coûte forcement quelque chose.

Il vous faudra compter 10 soles / personne (soit environ 2,5€) en supplément de la réservation de votre VTT ou buggy … Cependant certaines agences touristiques tels que les bus peuvent vous le proposer dans le prix cependant attention, il faut que celui-ci soit noter sur votre « bon de commande » car oui les Péruviens sont les rois de la magouille … Je ne dis pas ça en l’air, mais nous en avons eu l’expérience …

Il est apparemment possible de payer moins cher les 2 taxes de Paracas et des Îles Ballestas si vous les combinez en partant avec la même agence pour les 2 sorties.

A quelle période de l’année visiter la réserve nationale de Paracas ?

Vous l’aurez sans doute remarquer, nous n’avons pas visiter la réserve à la belle saison. En effet, si la saison sèche est idéale pour visiter les Andes, ce n’est pas le cas pour ce qu’il s’agit de la côté.

Si vous voulez bénéficier des grosses chaleurs et du soleil, il vous faudra venir entre janvier et avril.

En juillet / août vous aurez ce temps gris. Mais voilà tout, je vous conseillerai tout de même cette période.

Mais pourquoi ?

  • Période touristique au top puisque vous serez quasiment seuls !! Le top pour profiter de cet apaisement naturel et surtout pour faire des photos canons 😉
  • Les prix des diverses activités. Et oui, comme à cette période l’afflux touristique n’est pas, les agences et restaurants vous feront souvent des prix cassés alors profitez-en 😉

Les Iles Ballestas à « deux pas » de Paracas

A deux pas n’est pas vraiment la meilleure expression puisqu’en réalité on ne peut y aller qu’en bateau ^^ C’est donc au départ de la Marina Turistica que nous partons en mode « bibendum » en destination des îles aux alentours de 7h du matin.

C’est après une petite demie heure de navigation que nous arrivons devant le célèbre Candelabro peu avant de repartir et d’apercevoir enfin la réserve des îles si riche en espèces d’oiseaux.

On aura le droit à toute l’histoire du Candelabro en passant … et vous, vous y voyez quoi ? Un chandelier, un cactus … ? Autre chose encore ?

Candelabro : cactus ou chandelier ?

Une fois sur place, on découvre des milliers d’oiseaux – si ce n’est peu être des millions … – volant au dessus de nos têtes, couvant, plongeant pour pêcher, se reposant …

Parmi les espèces on verra des zarzillos (mouettes), des chuitas (cormorans à pattes rouges), des pélicans ou encore les « piqueros peruano » produisant un engrais très important pour le Pérou.

Parmi les plus surprenants et attendus, nous avons eu la chance de voir les pingouins de Humboldt, les urubus à tête rouge (ou vautour aura) et des lions de mers ^^

Mais je dois avouer que ce qui m’a le plus surpris – mise à part le fait de devoir mettre son k-way pour éviter de se prendre une fiente de la nuée d’oiseaux volant au dessus de nos têtes – c’est la colonie juste énormeeeeee et impressionnante se trouvant sur l’une des îles …

Je me suis amusée et vous laisse découvrir ce que l’on a plus souvent l’habitude de voir dans des reportages sur National Géographic x)

C’est ensuite un magnifique spectacle que nous ont offert les dauphins et phoques pendant le retour vers Paracas en nous suivant 🙂

Combien ça coûte ?

A cette saison, nous n’avons payer « que » 30 soles par personne (au lieu de 40 en pleine saison). Pas difficile à trouver puisque c’est l’hôtel qui s’est occupé de tout, un mini van venant nous chercher le matin même.

A cela, n’oubliez pas – là aussi – le droit d’entrée qui revient à 16 soles / personne (environ 4€). Mais comme dit plus haut, il est possible d’avoir une légère réduction si vous achetez les deux entrées (îles Ballestas + réserve de Paracas) en même temps.

Que faire d’autres à Paracas ?

Hum …

Manger pardi !!

Et bien oui, vous êtes sur la côte alors mangez du poisson !! Vous ne l’aurez jamais aussi peu cher dans le reste du Pérou croyez moi 😉

Et du poisson frais !! Ohhh que oui, la cuisinière qui est allée chercher son poisson juste après notre commande en revenant avec celui-ci du marché d’à côté, c’est véridique !!!

Et même si vous n’êtes pas friand de poisson cru tout comme moi qui ne mange même pas de sushi, croyez-moi le Ceviche est un vrai délice !! ;D

Globalement le restaurant ici vous coûtera 20 soles / personne (environ 5€) pour un menu entrée + plat. Les jus frais sont à ajouter et valent généralement 10 soles mais … qu’est ce que c’est bon !!

Pour avoir des menus moins chers, c’est possible, mais il vous faudra aller dans les quartiers reculés du port. Nous avons trouvé chez une famille qui proposait 4 tables, un menu avec soupe et hamburger pour 8 soles / personne 😉 Il faut juste oser aller « chez l’habitant » où l’on marge parfois mieux et surtout plus copieusement 😛

Faire le tour rapide de Paracas

Rapide c’est le mot … oui, malheureusement Paracas est la ville balnéaire par excellence où – à part pour ses deux attractions phares – on a vite fait le tour.

Si vous avez une journée supplémentaire, pas de souci, allez vous promener au musée maritime, faites le tour du port ou visitez les arrières de la ville en construction 😉

Ou prélassez-vous sur le port tout simplement =)

Dans tous les cas, malgré ce dernier point, je vous le garanti, Paracas est vraiment un lieu à visiter. Son esprit des plus sauvages intrigue et apaise, rien de mieux pour commencer un périple et se mettre en condition pour le reste du voyage !!

Alors n’hésitez plus un instant et placez-le dans votre itinéraire maintenant 😉

* Marine *

(Article écrit en septembre 2019)

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :