Temples d’Indonésie : les incontournables Prambanan et Borobudur.

Stuppas en haut du temple

Malgré le fait qu’il s’agisse du pays le plus musulman au monde, l’Indonésie laisse place également à quatre autres religions dont le bouddhisme et l’hindouisme. Ces deux dernières sont tout de même très peu présentes. La 1ère ne revêt en effet qu’un temple à son effigie : le temple Borobudur au nord de Yogyakarta quand à la 2ème, beaucoup plus présente notamment avec les multiples temples sur l’île de Bali, mais aussi observable pendant la visite des multiples temples de Prambanan à l’est de Yogyakarta.

Prambanan et ses multiples temples.

On en fait beaucoup moins l’éloge que celui de Borodubur, pourtant il aura été mon coup de cœur. Caractérisé par ses tours toutes symétriques, la grandeur et la beauté de ce lieu laisse sans voix.

Selfie temples Prambanan

Comment se rendre aux temples ?

La meilleure façon de s’y rendre est de partir de la ville de Yogyakarta. Il vous faudra prendre le bus 1A jusqu’au terminus Prambanan. Du centre ville comptait 45mn de trajet.

Le prix d’un ticket est dérisoire, il vous en sera demandé 3 500 rp (soit 25 centimes d’euros) le trajet peu importe si vous changez 10 fois de correspondances ou pas du tout, tant que vous restez dans les petits portiques dédiés au bus. Le réseau de la ville est très bien fait et quiconque peut vous indiquer la route. Demandez au portier votre destination et il vous dira quand vous arrêtez et quel autre bus prendre si vous avez une correspondance. Au top ! 😉

Entrer sur le site :

Arrivé au terminus, des tas de taxis en tout genre vous aborderont pour vous emmener au temple. Personnellement nous avons marché 10 minutes à peine pour le rejoindre … Le seul hic : la grande route à traverser … Car oui, si vous avez lu mon article sur la culture indonésienne (lien à venir), vous vous êtes souvenu que le pays n’appartient malheureusement pas aux piétons, je vous souhaite donc bon courage pour traverser 😉

Une fois arrivée au temple, il vous sera demandé 30$ l’entrée. Alors oui ce chiffre parait hallucinant contrairement au reste, cependant au-delà du temple principal, vous pourrez également vous promener dans le parc et aller à la découverte de deux autres temples plus petits.

Petite négociation : payez 40$ en billet combiné avec le temple de Borobudur, vous gagnerez 10$ dans l’histoire. Cependant attention, ce billet n’est valable que 2 jours, il vous faudra donc programmer vos visites 2 jours de suite.

Caractéristiques des temples.

La toute 1ère chose à savoir sur Prambanan, c’est qu’il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Comme beaucoup d’autres vous me direz, mais sincèrement on comprend pourquoi une fois que l’on se retrouve face à cette merveille qui peut faire penser à certains temples Cambodgiens.

L’édifice principal revêt 8 tours/temple dont 1 principale et centrale dédiée à la divinité Shiva. On y trouve également dans une autre tour, un autre dieu souvent plus connu : Ganesh, le dieu du savoir et de la vertu, porteur de chance.

L’architecture de ce monument est incroyable d’autant plus si vous n’avez jamais vu de temples hindous avant celui-ci. Toutes les pierres de chaque tour sont taillées et assemblées dans le but de relater grâce à des fresques murales, l’histoire de ce temple. On pourra alors observer des scènes d’offrandes faites à la déesse Shiva, des scènes de combats entre le Bien et le Mal mais aussi apprendre comment les navigateurs Indonésiens ont ramené de la cannelle produite en Afrique.

Amis photographes, à vos appareils et amusez-vous dans ce dédale de pierre offrant de superbes clichés 😉

Au-delà des temples principaux, vous pourrez aller vous promener dans le parc de Prambanan pour y visiter son musée ou y voir ces autres temples. Car quand on site « Prambanan » il ne s’agit pas simplement des 8 tours principales mais de l’ensemble du parc. En effet, celui-ci est en réalité composé d’un ensemble de 240 temples 😉

Pour les intéressés, il est possible également de participer à un spectacle ayant pour décor et toile de fond le temple principal.

Borobudur, cet imposant temple bouddhiste.

Ce doit bien être le site touristique le plus connu autour de Yogyakarta voire de toute l’île de Java. En effet, ne vous étonnez pas de voir une foule de gens et une ville ne tourner qu’autour de ce temple. Même si cet édifice est des plus impressionnants, une fois de plus, l’idée que je m’en étais fait a été surévaluée. Cependant, il reste tout de même un lieu incontournable à visiter.

Comment s’y rendre ?

Toujours en partant de la ville de Yogyakarta, il vous faudra prendre le bus 2B jusqu’au terminus Lombor et, à partir de là, prendre un bus Lombor-Borobudur. Le trajet de ce dernier vous coutera 25 000 rp l’aller (soit 1.75€) pour une durée d’1h30. Attention à ne pas prendre ces transports entre 12h et 13h auquel cas vous ne louperez pas au ramassage scolaire et donc au coller-serrer ^^

Entrer sur le site :

On retrouve les mêmes scènes qu’à Prambanan … à peine sorti du bus, on vous sautera dessus pour vous proposer de vous emmener au temple qui se situe, une fois de plus, à seulement 5mn à pied de la gare routière … donc abstenez vous d’un taxi ou d’un scooter, toute économie est à prendre en voyage 😉

Le prix de l’entrée est donné à 20$ mais comme dit précédemment, vous pouvez gagner 10$ en combinant votre ticket avec le temple de Prambanan pour 40$ valable sur 2 jours. A vous de voir selon votre itinéraire mais personnellement, les deux temples valent le coup car sont tout à fait différent donc ce serait dommage de n’en faire qu’un si vous restez quelques jours à Yogya …

Caractéristiques du temple.

Le temple édifié à l’effigie du dieu Bouddha, est une énorme pyramide en pierres à base carré à plusieurs étages disposés en son sommet en 3 étages en forme de disque et rejoignant un impressionnant stupa surélevé renfermant un grand bouddha. Ce monument est un lieu de pèlerinage bouddhiste.

Pour la petite information, les stupas sont des petits monuments en forme de cloches renfermant des reliques de Bouddha. En effet, ici, à Borobudur, si vous montez tout en haut des escaliers, vous pourrait voir les 3 étages en forme de cercles contenant des tas de petits stupas. Et si vous observez bien à travers les petits interstices symétriques de ceux-ci vous pourrez voir un bouddha de pierre à l’intérieur. Tous en contiennent un, et certains ont été dévoilés en ôtant les dômes des stupas.

Coucher de soleil et/ou lever du jour :

Il est également possible d’aller voir le lever du jour ou le coucher du soleil sur le temple à partir des montagnes environnantes ou du temple même. Cependant le 1er se faisant en hauteur, si vous dormez proche du temple, il vous faudra prendre un taxi pour vous mener tôt le matin à un des points de vue. Le prix du taxi nous ayant refroidi et les photos Internet nous suffisant, nous laissons de côté cette opportunité.

Pour la 2ème option, directement sur le site, on vous demandera 350 000 rp par personne (soit 35$) pour un billet « sunrise tour » à acheter à l’hôtel Manohara si vous voulez assister à l’exclusivité du lever du soleil au sommet du temple. (Attention au soit disant mot « exclusivité » car vous vous retrouverez tout de même dans un groupe de 300 personnes en période estivale …).

Pour finir sur ce temple, je vous montre ce à quoi ressemble les alentours si vous osez vous aventurer un peu dans la ville.

Bali et ses multiples temples hindous.

Si Bali est si bien connue, c’est non seulement pour ses plages paradisiaques mais aussi pour sa vie reposante et zen. La culture Balinaise y est typiquement hindouiste et elle se dénote alors totalement du reste du pays indonésien car cette religion est présente essentiellement sur cette île.

L’Hindouisme au cœur de la culture Balinaise.

Si vous aimez flâner dans les ruelles des villages où vous dormez vous remarquerez sûrement que chaque maison dispose de son propre petit autel hindou ou du moins d’un endroit réservé aux traditions hindoues. En effet, les Balinais n’ont pas forcement besoin de se déplacer dans les temples dédiés puisqu’ils ont de quoi se recueillir chez eux.

Statue Ganesh dans un temple

Ceci dit, ces derniers ne manquent pas, bien au contraire, mais les Balinais ne s’y retrouveront souvent que lors de cérémonies importantes.

Attention, ne vous attendez pas à des temples hors normes du même style que celui de Prambanan, on en est très loin. Ici, à Bali, il n’y a que des « petits » temples. Dites vous simplement que cela revient à nos églises de villages avec dont certains sont un peu plus jolis et imposants que d’autres …

Un exemple parmi les divers temples hindous : Monkey Temple.

Celui-ci porte majestueusement bien son nom. Vous l’aurez compris, vous êtes sur le territoire des singes qui vivent ici et il faut les respecter. D’ailleurs c’est assez amusant car il n’y en a vraiment que dans cette zone là. Si vous faites quelques mètres en dehors du village … plus un seul singe oO

Bref ! En tout cas, gares à vos affaires si vous ne voulez pas vous faire voler de la nourriture ou autre lunette de soleil, chapeau etc. Alors même si ces singes sont assez amusants et tout de même plutôt sympathiques, le temple a dû être clôturé de grillages pour éviter que ces derniers ne viennent déranger les diverses cérémonies … Les portes sont donc fermées et gardées par des « gardes » avec des longs manches en bois. Je ne vous explique pas à quoi ceux-ci servent je pense que vous avez malheureusement compris –‘

Si l’on passe au dessus de ces choses, nous aurons quand même le droit de voir un très beau temple avec des belles têtes de dragons colorés. Je vous laisse admirer les quelques clichés que j’ai pu prendre 😉

Et attention, on ne rentre pas ici sans Sarung (grande pièce de tissu porté au dessus des jambes par tous, aussi bien hommes que femmes). On vous le prête « gratuitement » à l’entrée de chaque temple mais souvent contre une petite donation au retour.

Et si vous avez de la chance comme nous, vous pourrez sans doute assister à des commémorations ou autres cérémonies.

Cérémonies, commémorations et offrandes.

Il n’est pas rare de tomber sur des cérémonies religieuses dans des temples ou sur les plages de Bali. Malheureusement nous sommes arrivés à Bali quelques jours après le séisme de Lombok qui a fait plusieurs morts (août 2018). Les offrandes et commémorations allaient de ce fait à foison envers ces pauvres personnes disparues. Le jour où nous avons visité le Monkey Temple, les familles attendaient et se suivaient les unes après les autres.

Lors des cérémonies, les Indonésiens sont habillés de leurs plus beaux apparats. Un haut blanc des plus flamboyants (en dentelles pour mesdames) et un sarung ou une jupe longue colorée pour le bas. Une cérémonie est accompagné de prières et d’offrandes, s’en suit la photo de famille à la sortie du temple … vous imaginez bien que j’en ai profité 😉 (Avec l’accord de la famille bien sûr ! Et oui, vous n’aimeriez pas qu’un inconnu vous prenne en photo à la sortie de votre cérémonie de mariage par exemple donc toujours demander !!).

A savoir tout de même que les cérémonies en tout genre font parti de la vie de tous les jours à Bali. Les Balinais aiment célébrer leurs divinités, il n’est donc pas rare d’en voir car rare sont les journées sans célébrations.

Une multitude de temples

Enfin, Bali abonde de temples, il y en a dans chaque village, qu’ils soient plus ou moins connus. De plus, vous pourrez parfois avoir des surprises car les plus grands temples ne font pas toujours des merveilles et les plus petits cachent souvent bien des surprises.

L’Indonésie, étant le 1er pays musulman au monde, regorge également d’un nombre infinitésimal de mosquées. Je n’en ai malheureusement pas visité … Premièrement car les mosquées sont souvent interdites aux femmes et deuxièmement car il n’y a pas vraiment de « tourisme » autour de cette religion en Indonésie. Cependant si cela vous intéresse, n’hésitez pas à contacter Gede (voir ses contacts dans l’article sur les rizières), il pourra sûrement vous donner pas mal d’informations 😉

Enfin surtout, je vous souhaite une agréable visite !!! ;D

* Marine *

(Article écrit en novembre 2018)

%d blogueurs aiment cette page :