Le charme du Canyon de Colca

Admiration au canyon de Colca

Notre itinéraire de 5 semaines au Pérou nous amenait, après la côte et la ville d’Arequipa, à parcourir la région du même nom vers le magnifique canyon de Colca pour y faire un trek. Sa renommée se doit à son classement de plus grand canyon du monde. En effet, de sa profondeur de 3000 mètres, il égale le grand Canyon des Etats-Unis d’Amérique. Mais attention, car d’après les dernières nouvelles, il se serait fait détrôner par son voisin le canyon de Cotahuasi qui se situe juste un peu plus au nord.

En tout cas, une chose est sûre, le canyon de Colca reste un immanquable du Pérou de par sa beauté, sa force, son immensité mais aussi sa culture et ses célèbres vols de condors.

Je vous raconterai donc dans cet article nos 4 jours dans le canyon en commençant bien évidemment par les modalités mais en vous parlant de ce trek juste incroyable, de cette nature silencieuse et de la culture festive qui y règne dans les villages. Alors c’est parti 😉

Informations pratico-pratiques !! ;P

Comment se rendre à Colca ?

Première chose primordiale à savoir : vous n’accéderez au canyon que depuis Arequipa. En effet, les routes sont sinueuses et le lieu plutôt « perdu », du coup les transports vous menant à Chivay – la capitale du canyon – ne partent que de la capitale de la région. Cependant, les transports partent à toute heure que ce soit la nuit ou le jour 😉

En bus

De nouveau, comme partout au Pérou, le bus sera votre meilleur allié. Le prix du billet est dérisoire : 20 soles par personne soit 40 soles par personne le trajet aller-retour.

Pour l’aller il vous faudra prendre les tickets à la gare routière d’Arequipa. Cependant pour le retour cela risque d’être plus difficile sauf si vous prenez directement le billet aller-retour depuis la grande ville. Si vous ne prenez que le retour comme nous, vous ne pouvez pas réserver votre place dans le bus alors il vous faudra venir 1h30 voire 2h avant le départ pour être sûr d’avoir une place.

Quoique …

La compagnie Los Milagros n’a rien voulu savoir et ne voulait absolument pas nous vendre de ticket 1 heure avant le départ en nous prétextant qu’il n’y avait qu’à monter dans le bus … nous nous sommes fait virer 2 ou 3 fois de notre place par des locaux qui avaient, eux, des tickets … pour finalement nous retrouver à l’extérieur du bus car plus de places assises … grrr !!!

On prendra alors la compagnie Andalucia qui, elle, a accepté de nous vendre 2 tickets. Et finalement, c’est plus loin sur la route, que nous étions content de ne pas avoir pris le 1er bus dont le conducteur s’avérait être un vrai chauffard au volant en nous doublant à flan de falaise à plus de 90 km/h. Bref vous l’aurez compris je ne conseille nullement la compagnie Los Milagros.

Aucun souci avec Reyna et Andalucia 😉 Le trajet durera entre 3h30 et 5h selon le nombre d’arrêts que le chauffeur effectuera pour les locaux …

Compagnie de transport Andalucia

En agence

Nous n’avons pas été en agence mais avons directement demandé à l’accueil de notre hôtel de nous réserver 2 allers vers Cabanaconde pour 70 soles pour 2.

Bien évidemment c’est plus cher, cependant nous partions pour un trek avec nos gros sacs et appeler le taxi pour aller jusqu’à la gare routière pour y prendre un bus nous aurait coûté tout autant. De plus un point non négligeable : le minivan est plus confortable et vient nous chercher à 3h du matin (ou 4h si vous connaissez bien l’esprit péruvien –« ) pour apprécier le vol des condors au mirador Cruz del Condor à 8h donc pas besoin d’y retourner =)

Pour info : les agences proposent le package 2 jours / 1 nuit tout compris pour dormir dans un oasis au fond du Colca et voir le Cruz del condor.

Personnellement je vous le déconseille car le canyon ne mérite pas cette course effrénée où vous n’aurez ni le temps d’admirer le lieu ni le temps de profiter … Et sincèrement un trek dans le canyon se fait très bien seul, les chemins sont très clairs, les locaux vous aident si besoin et de tout manière vous pourrez trouver n’importe quel itinéraire de trek sur Maps.me (testé et approuvé par nos soins ^^).

Car oui, le réseau au Pérou est une tuerie !! On a même halluciné en captant à 5000 m d’altitude ou en plein milieu du lac Titicaca oO

Où dormir ?

Normalement il n’est pas nécessaire de réserver votre hôtel à l’avance sauf bien évidemment si vous arrivez en pleine semaine de fête chrétienne.

Ouf !! Nous y avons pensé ^^ »

C’est à la Posada del Conde non loin de la plaza de armas que nous avons posé nos sacs pour 1 nuit avant notre trek et que nous avons pu y laisser le non indispensable pendant 3 jours.

La nuit nous a coûté 20€, petit déjeuner compris et douche chaude, oui oui chaude 😀

Entrée du parc payant ?!

Et oui vous avez bien lu, le canyon de Colca est payant et vous n’y couperez pas car la route passe par le péage …

On pourrait encore se dire que c’est une lubie touristique et parler de vol soit … sauf que quand on voit la propreté des lieux et que l’on sait que cet argent sert à construire les infrastructures pour mieux nous recevoir, on n’y voit guère d’inconvénients. Enfin ce n’est que mon point de vue …

Quoiqu’il en soit, l’entrée au canyon coûte 70 soles par personne (soit 18€) et est valable 1 semaine. D’où l’intérêt de rester pour un trek de 3 ou 4 jours et de rester 1 journée ou 2 à profiter de la culture de quelques villages locaux 😉

ATTENTION !

N’oubliez pas votre « pass » dans un sac laissé à l’hôtel le temps de votre trek ou ne le perdez pas car les locaux vous contrôlent notamment à l’entrée et à la sortie de Cabanaconde. Et il n’est guère possible de les contourner … :/ Si vous ne l’avez pas, vous devrez le repayer …

1 journée festive à Cabanaconde

Une arrivée … mitigée !

Cabanaconde c’est tout simplement le village d’où part la plupart des treks que l’on peut faire dans le canyon de Colca. Et c’est souvent là que les bus ou agences vous déposent.

La journée n’a déjà pas bien commencé car l’agence, au lieu de venir nous chercher à 3h du matin comme prévu, est arrivé avec 1 heure de retard. Alors quand vous êtes réveillés à l’heure et qu’en plus personne autour de vous à l’accueil de l’hôtel n’a l’air de s’inquiéter, ça a le don d’agacer un peu…

Malheureusement on apprendra à nos dépends dans les jours qui suivront que c’est en fait une habitude au Pérou — »

Bref, une fois assise dans le mini van, pas moyen de dormir (nous avons compté en tout 52 ralentisseurs entre Arequipa et Chivay, imaginez …). L’histoire du péage où les locaux se permettaient de nous passer devant sous prétexte qu’ils sont dans l’urgence … et enfin les 20 potes backpackers qui se sont retrouvés dans le van en mode lequel parlera le plus fort ?! Hum …

Bref, les bus avec les locaux c’est qd mm plus calmes…

El mirador Cruz del condor

Après le péage, petit arrêt au mirador pour observer le vol des condors. On les aura vu sans souci, et c’est vrai que leur envergure est impressionnante =O mais on ne va pas se mentir, on évitera le zoom car ils ne sont vraiment pas photogéniques ^^ »

Un arrêt minute puisque le chauffeur ne nous a permis de rester que 10mn … Cependant, vu le monde présent là haut et mon adoration pour les lieux touristiques, je n’en demandais pas plus …

Nous sommes repartis pour arriver à Cabanaconde 15 minutes plus tard dans une vitalité et une énergie étonnante surtout à 9 heures du matin …

Une journée de festivité chrétienne

Une journée pour nous … une semaine pour eux !! xD

En effet, là bas, quand on fait la fête c’est pour de vrai. La nuit, la musique retentissait jusqu’à 4h du matin et reprenait à 6h … mais quand dorment-ils ? oO

En tout cas, c’était un moment culturel que l’on attendait pas mais auquel nous étions ravi d’assister =)

Jeunes péruviennes en habits festifs

Trek de 3 jours dans le canyon de Colca

1er jour de trek au Colca

Descriptif

  • Itinéraire : Cabanaconde – Llahuar
  • Distance : environ 13 km
  • Durée : 3h
  • Dénivelé positif : ~ 400m
  • Dénivelé négatif : 1200m

Un des gros avantages du canyon de Colca : les itinéraires se trouvent sur Maps.me donc pas de panique à avoir si jamais vous n’êtes pas sûr de votre direction.

Cependant, ce sera surtout pour le 2ème jour qu’il nous aura servi car le 1er et dernier sont très simples, le tracé mène quasiment directement au point d’arrivée.

Un départ amusant ?!

Nos sacs sont prêts, nous partons. Après 15 minutes de marche :

« Stop ! Montrez-moi vos droits d’entrée ?« 

Et nous voilà retournant nos sacs à la recherche de nos entrées payées la veille. Quentin courra même retourner à l’hôtel, pensant l’avoir oublié dans son autre sac. Je reste seul à attendre en surveillant nos 2 sacs en espérant que l’énorme porc noir de l’aller ne viennent pas fouiner la terre à mes pieds (gros éclats de rire après coup soit dis en passant xD).

Ne voyant toujours pas mon cher et tendre revenir, je me mets à fouiller moi-même son sac … et … que trouve t’on en fouillant ??? Les Tickets bien sûr !!!!! (Je vais l’étriper !!! [Humour sarcastique, vous imaginez ma tête à la vue des deux entrées]) –> Bon bah, il ne reste plus qu’à l’attendre ! 😀 ^^ »

Enfin, tout est bien qui fini bien. Une fois la « douane » passée, nous marchons jusqu’aux falaises du canyon où nous en prenons absolument plein la vue !! O.O

Canyon de Colca

Sublime canyon !!

Une fois ce point passé, la descente commence alors entre nature sèche et cactus de 3 mètres de haut. Pas de doute nous sommes bien dans les paysages arides d’Amérique du sud !

Et quel n’est pas notre splendeur quand deux condors se mettent à planer juste au dessus de nos têtes. Dans un 1er temps effrayé par leur vol très proche et dans un 2ème temps émerveillé par la douceur, la grâce et la force de ce rapace !!

Nous continuons notre descente et pique-niquons à l’ombre car oui, la chaleur est bien présente. Je vous laisse admirer notre vue depuis notre table ^^

L’arrivée à Llahuar

Pour arriver à Llahuar, il vous faudra traverser el rio Colca en contrebas. Une petite portion de descente raide et ennuyeuse vous attendra jusqu’au pont puis il vous restera 2 km avant d’arriver au fameux lieu.

Les paysages sur le chemin sont toujours aussi éblouissants mais le plus agréable restera celui depuis les bains d’eaux chaudes naturels accolés à l’hôtel Llahuar Lodge que nous avions pris où de jolis petits cabanons vous attendent pour la nuit.

La randonnée de ce jour n’étant pas longue, vous vous doutez bien du temps passé dans l’eau chaude et des conversations joyeuses partagés avec d’autres backpackers que l’on retrouvera le lendemain également =) D’autant plus surpris car il s’agissait d’amis belges 😛

Vue du Colca depuis Llahuar

2ème jour de trek au Colca

Descriptif

  • Itinéraire : Llahuar – Sangalle
  • Distance : ~ 11 km
  • Durée : 3h
  • Dénivelé positif : 700m
  • Dénivelé négatif : ~ 600m

Prendre de la hauteur sur le Colca

L’itinéraire du jour offre la possibilité depuis Llahuar de prendre un colectivo vous approchant de Sangalle à 10h.

Vous vous doutez bien qu’on y a dit non … Et nous avons eu raison car même si la randonnée passe un long moment par la route, nous avons réussi à l’éviter pour notre plus grand plaisir en tombant sur des superbes panoramas. Nous prenons le temps de quelques photos et repartons pour la descente vers Sangalle.

Panorama sur les montagnes du Colca

Farniente à Sangalle

Nous arrivons en début d’après midi dans un lieu des plus verts alors que tout est désertique autour … le paysage typique des oasis =)

Les amis ayant pris le colectivo nous attendent à la piscine, nous posons nos sacs à l’hôtel et profitons de la farniente sous le soleil à discuter. Le pur bonheur !!

3ème jour de trek

Descriptif

  • Itinéraire : Sangalle – Cabanaconde
  • Distance : 5.5km
  • Durée : ~ 2h30
  • Dénivelé positif : ~ 1100m
  • Dénivelé négatif : /

Te lever tôt tu devras !

Bon ça n’a rien d’une obligation … seulement si vous voulez monter au frais en éviter les fortes chaleurs qui tombent sur le flan de la montagne dès 8h30 du matin, il vaudrait mieux partir tôt.

Réveil donc à 5h du matin –> ouille ça pique !!

Et début de marche à la frontale vers 6h du matin … hum, ok on est parti beaucoup plus tard que les autres xD

Sportive sera l’ascension …

Globalement, l’ascension est physique car oui 1000 mètres de dénivelé positif sur seulement 4 km de distance ça pique !!! Mais sincèrement le terrain est plutôt praticable et une fois que l’on trouve son rythme, ce n’est pas tellement un supplice comme on le pensait aux vues de la courbe d’altitude.

On tombe sur d’impressionnantes concrétions rocheuses et une fois arrivée en haut, c’est la joie d’avoir réussi qui nous submerge =)

Trek terminé, petit goût d’amertume … Nous devons quitté cet endroit fabuleux où nous avons fait de très belles rencontres :

  • un couple en tour du monde qui donne sacrément envie de partir voir des tas d’autres pays
  • une famille avec 2 enfants épanouis et ouverts sur le monde qui donnent envie d’offrir la même chose en tant qu’éducation à nos propres enfants futurs …

Mais voilà, nous repartons chercher un bus, nous disons au revoir dans l’espoir de se recroiser plus loin, et continuons notre route vers de nouveaux horizons : en avant toute pour le lac Titicaca !! 😀

* Marine *

(Article écrit en septembre 2019)

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :