Guadeloupe (1) : Grande Terre

Pointe des colibris

Ahhhh les îles Caraïbes… Elles nous font toutes rêvées avec leurs plages paradisiaques, leurs cascades incroyables, leurs natures luxuriantes ou encore leurs activités hors du commun. C’est en Guadeloupe que j’ai choisi d’y faire mes premiers pas et c’est cette île qui me donne envie de retourner visiter les autres. Et si je vous faisais, vous aussi, rêver de soleil, de baignades et d’excursions dans les forêts tropicales ? C’est parti ! 😉

Paysage typique guadeloupe

Une bonne présentation pour une bonne préparation !

Et oui, avant de vous décrire toutes les merveilles de la Guadeloupe, autant vous présenter l’île pour vous préparer au mieux afin de passer un bon séjour.

Un peu de Géographie.

La Guadeloupe est une île appartenant aux DOM TOM français. Elle se trouve sur le continent américain parmi les multiples îles Caraïbes. Vous trouverez juste au dessous d’elle la Dominique, la Martinique ou encore Sainte-Lucie et au dessus – et un peu plus à l’ouest – Porto Rico, la République Dominicaine et Haïti.

La région est partagée en deux parties, Grande Terre au nord et Basse Terre au sud. Et si je fais le choix de séparer les deux en deux articles, c’est parce que les deux sont très différentes. La partie la plus au nord étant moins touristique est très productive notamment avec ses champs de canne à sucre. Elle est également plus sauvage au niveau des côtes, vous lirez ces détails par la suite 😉 Quant à la deuxième partie au sud, elle est plus propice aux randonnées sauvages et à la plongée.

Comment s’y rendre et comment s’y déplacer ?

A part en avion je ne vois pas comment y arriver … En bateau peut-être si vous venez des îles alentours. En tout cas, si vous venez de France ou de Belgique, les vols directs existent et vous prendront 8h30 de trajet. A Paris, seul l’aéroport d’Orly vous offrira des tarifs corrects en direction de Pointe à Pitre : les tarifs débutent à partir de 400€ l’aller retour avec Air France si vous prenez votre billet 5 mois à l’avance. Autant dire que ça donne envie … 😛

Cependant attention, pour bénéficier de ce tarif il vous faudra partir hors période scolaire et/ou bien sûr prendre vos billets bien à l’avance. Pour vous en convaincre, je vous donne mon expérience : j’ai payé mon aller-retour 750€ pour partir pendant les vacances scolaires de février en achetant mon billet seulement 6 semaines avant le départ.

Pour se déplacer une fois sur place, vous n’aurez pas vraiment le choix, la location de voiture s’impose. Il existe des bus mais seulement autour du centre de l’île et de ses grosses villes, aucun ne vous amènera sur les lieux touristiques … Ensuite, j’aurai tendance à vous dire que peu importe le choix de votre véhicule, puisque la plupart du temps vous aurez besoin de la 1ère ou 2ème vitesse pour les routes parfois plus qu’abruptes. J’ai roulé durant tout mon séjour avec une vieille Renault de plus de 10 ans qui allait très bien … ^^’’

Les côtes rocheuses

Les côtes de Grande Terre sont rarement dédiées à la baignade. En effet, vous tomberez plus souvent sur de fantastiques côtes rocheuses que sur des plages de sables fins où l’eau y est paisible pour pouvoir y faire de la plongée. Ici, c’est plutôt mouvementé et assez dangereux même pour les bons nageurs. Je vous emmène donc à la rencontre de ces petits trésors beaucoup moins touristiques.

La pointe de la grande vigie et la porte d’enfer.

Rien que le nom apporte une preuve à mes dires. Munissez-vous d’un GPS – ou mieux encore de Google Maps qui vous guidera jusqu’au lieu exact – et dirigez vous sur la pointe la plus au nord de l’île : la pointe de la Vigie. Il vous faudra rouler 1h depuis Pointe à Pitre pour y arriver. Et petit conseil : n’hésitez pas à rouler vraiment tout au bout de la dernière longue route même si vous n’y croisez aucun autre véhicule. L’endroit est très peu touristique et peu de monde s’y aventure. Rouler jusqu’au parking, une barrière vous arrêtera juste avant le chemin pédestre.

Il vous suffira, à partir de ce point, de marcher quelques mètres seulement avant d’arriver au magnifique point de vue sur toute la côte nord-est de Grande Terre. Certains y reconnaîtront un petit air des falaises de calcaires de Normandie mais en y ajoutant une eau des plus turquoises qu’il puisse exister. (Attention à ne pas vous aventurer trop prêt du bord, la roche est très friable).

Pour aller au prochain point, il vous faudra reprendre en sens inverse la longue route qui vous a mené jusqu’à cette pointe, roulez 1.5km jusqu’à la route principal. Tournez ensuite au croisement à gauche en direction du sud est de l’île, mais ne roulez que 5mn ! Et oui, l’autre lieu à voir, se trouve très prêt du premier. Vous le trouverez facilement car plus de gens s’y arrêtent, le parking très petit sera d’ailleurs peut-être plein…

Une fois garé, remontez le chemin qui borde la plage de la porte d’Enfer jusqu’aux falaises. A partir de ce point, le sentier est très bien tracé et de très jolies randonnées vous attendent. Mais attention, n’oubliez pas la crème solaire et la casquette car aucun arbre ne vous donnera d’ombres ^^ Personnellement je vous conseille une bonne marche d’1h30 en hauteur des falaises pour aller observer les points les plus intéressants. Les vues sont des plus spectaculaires et les vagues des plus impressionnantes.

Quant à la fameuse porte d’enfer, elle doit son nom à sa dangerosité. Même si sa plage est propice aux douces baignades, vous ne pourrez pas aller bien loin face aux puissantes vagues arrivant tout droit de l’océan Atlantique. En continuant le sentier vous tomberez sur ce que l’on appelle le trou de Man Coco, un gouffre de quarante mètres de profondeur dans lequel il ne vaut mieux pas tomber …

Trou de Man coco

La pointe des châteaux et la douche.

Pour rejoindre cet endroit, il vous faudra non pas aller tout au nord de Grande Terre mais tout à l’est. Mais vraiment tout au bout … pour vous arrêter au lieu que l’on nomme « la pointe des châteaux ».

Vous y trouverez des plages de sable fins … trop chouette !

Malheureusement, à part pour les regarder avec merveilles ou y bronzer au soleil, je ne vois guère de place à une quelconque immersion dans l’eau … ^^’’ Vous êtes ici sur l’une des extrémités de l’île et vous vous rendrez compte, en grimpant à la pointe des colibris, que vous êtes encerclé par l’océan qui se trouve tantôt à droite, tantôt à gauche puis … aussi derrière vous. Les vagues ont une force incroyable et le vent vous décoiffera même s’ils sont attachés alors dites au revoir à vos idées de baignades.

Ces plages seraient plus praticables pour les surfeurs mais là encore j’en doute car les rochers coupants bordent les criques. Cependant le paysage est fantastique, je vous laisse admirer 😉

Panorama pointe des châteaux
Pointe des colibris Guadeloupe

Vous serez venu par la route passant par la ville de Saint-François et c’est normal car après cette ville il n’existe qu’une seule et unique route vous menant au bout sur la pointe.

Mais sur cette route, il est tout de même intéressant de s’arrêter le long de la plage bordé de petits arbres poussant dans le sable notamment pour aller vous faire arroser par « la douche ».

Le lieu est difficile à trouver, un point pouvant vous aider : la petite baraque à frites bleue se trouvant au bord de la route. Arrêtez-vous prendre un bokit (sandwich typique de Guadeloupe) avec des frites, dégustez-le sur la plage et essayez de vous baigner (je dis bien essayer car à peine mis les pieds dans l’eau je me suis clairement fait balayer par la sacré force d’une vague qui paraissait pourtant bien peu méchante).

Non, finalement aller vous faire éclabousser par les vagues qui cognent violemment sur les rochers non loin de là, c’est ce que l’on appelle communément une belle douche xD

La mangrove

En dehors de ces côtes rocheuses impressionnantes, Grande Terre regorge également d’un grand trésor : la mangrove. Cet écosystème maritime riche de vie aquatique et de végétation si spécifique impressionne de par son jamais vu.

Où aller ?

La mangrove sur l’île de Guadeloupe se trouve dans la grande réserve du Grand Cul de Sac Marin, soit tout autour du creux au nord entre les deux ailes de papillon ( ? Je ne comprends absolument rien, pourquoi elle parle de papillon, c’est quoi ce truc ?! Mais siii !! Si vous regardez la région sur une carte, vous verrez qu’en la penchant un peu elle forme un dessin de papillon avec une aile plus petite que l’autre 😉 ).

Carte Guadeloupe papillon

Il faudra vous diriger vers les plages de Vieux-Bourg pour trouver des départs de promenade en kayak. Mais attention il en existe plusieurs, le choix est plutôt difficile et mieux vaut réserver quelques jours à l’avance votre excursion.

Cependant, en appelant, il n’y avait plus rien de disponible pour nous sauf une « agence » proposant la sortie en nocturne en la commençant à la tombée de la nuit. Et heureusement qu’il n’y avait plus que celle-ci car quelle fut notre surprise à la fin de notre soirée : une excursion magique avec … Yalodé Kayak canyon Guadeloupe.

L’agence propose 3 horaires différents dans la journée mais je vous conseille le dernier à 15h30 si vous voulez avoir la même satisfaction que nous. La promenade de 3h coûte 38€.

La promenade en kayak.

En arrivant à 15h30, vous préparez votre kayak avec l’aide de votre guide puis une fois que tout le monde est prêt, c’est parti pour 3h de pagaie à travers la très belle et reposante mangrove. Vous apprécierez le coucher du soleil au fur et à mesure de vos méandres à travers les arbres d’eaux et observerez avec magie les changements de couleurs et de reflets qui agissent sur l’eau.

Une petite halte sur de petits îlots vous permettra de prendre de magnifiques photos de la pénombre qui tombe sur la mer. Une fois de retour en kayak, on s’éloigne un peu du bord pour aller en pleine mer s’amuser quelques temps avec les vagues en essayant d’apercevoir au loin quelques pélicans chasser ou quelques cachalots sauter au dessus de l’eau (oui c’est possible mais vraiment rare).

Il est alors l’heure de rentrer l’un derrière l’autre à l’aide des frontales. Ne perdez pas de vue votre guide, car dans les petits chemins entre les racines il est dur de s’y retrouver… Mais ne vous en faites pas celui-ci ne vous oubliera pas pour boire un peu de punch en mer mais aussi pour vous offrir une des plus belles choses que j’ai pu voir parmi tous mes voyages. Je garde le mystère, à vous de tenter l’aventure si vous voulez connaître ce secret 😛

Naviguons vers Petite-Terre

Une des attractions les plus célèbres de Guadeloupe reste la journée en Catamaran vers l’île de Petite Terre. C’est en partant à 7h30 de Saint-François que vous naviguerez 2h en direction de cette petite île paradisiaque.

Là bas vous y attendent des plages de sable blancs accompagnés de leurs eaux turquoises. Une visite de l’île, une baignade, un barbecue sur la plage (compris dans la journée) et une exploration des fonds marins en masque et tuba seront des activités toutes faisables avec les 6h sur place qui vous seront offertes. Vous aurez peut être la chance de nager avec les tortues et de revenir vers la Guadeloupe avec le catamaran en compagnie des dauphins nageant à vos côtés.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire cette excursion à la journée qui coûte tout de même 90€ mais nombreuses personnes l’ayant faites me l’ont conseillé.

N’hésitez pas !! Peu de choses sont payantes en Guadeloupe et vous êtes en vacances, alors faites vous plaisir, vous ne le ferez qu’une fois dans votre vie 😉

PETITE INFO TRES IMPORTANTE !

Peu de gens le savent mais si vous avez la chance de nager avec les tortues, s’il vous plait NE LES TOUCHEZ PAS !! Le simple fait de les toucher, leur enlèvera une fiche couche protectrice non visible se trouvant sur leur carapace. Et sans cette fine couche, les bactéries s’installent rendant malade l’animal. Un animal atteint se voit facilement car en général des algues se déposent pour vivre à leur dépend sur leur carapace … Donc s’il vous plait, si vous tenez un minimum à notre belle planète sans laquelle nous ne pourrions profiter de toutes ces merveilles, respecter cela !!! Merci beaucoup pour ces beaux êtres vivants malheureusement déjà en voie de disparition… =/

Grand arbre Guadeloupe

Enfin pour clore cet article, je vous conseillerai de passer au moins un jour de plus à explorer Grande Terre. Pour ma part, séjournant chez ma famille habitant sur Basse Terre et n’ayant pas autant de jours sur place que je l’aurai souhaité, je n’ai pas pris le temps de m’aventurer dans les terres de cette partie nord.

Mais une chose est sûre, Grande Terre possède plus de villes que Basse-Terre. C’est donc ici que vous pourrez faire le plein de culture antillaise à travers leur agriculture (via leurs plantations diverses de cafés, de bananiers ou encore de canne à sucre), leur cuisine, leurs coutumes et leurs patrimoines. Alors profitez-en, car croyez-moi savoir cuisiner un bon colombo de dorade avec des patates douces et des bananes plantains, vous permettra de lutter contre la nostalgie des îles 😛

* Marine *

%d blogueurs aiment cette page :