Le kawah ijen et ses célèbres blue fire

Lac d'acide de souffre

Qui dit voyage sur l’île de Java dit passage incontournable au Kawah Ijen.

« Bah oui, mais tu nous as dit aussi d’aller faire le volcan Bromo, alors lequel choisir ? »

Et bien je vous répondrai : les deux ! Et oui, beaucoup de voyageurs croisés nous ont posé cette fameuse question : « Lequel choisir entre les deux ? » mais nous n’avons jamais pu trancher car ce sont 2 volcans totalement différent et tout aussi intéressant l’un que l’autre … Je vous expliquerai donc pourquoi pour le Kawah Ijen.

Ascension de nuit ou excursion à la journée?

Et oui, c’est bien la 1ère question qu’il faudra vous poser car … les deux valent le coup !

« Ahhhhhh mais c’est quoi ça !!! Comment je fais pour choisir moi ??? D’abord incapable de me dire quel volcan choisir et maintenant un 2ème choix à faire sur un même volcan ! »

Et bien tout simplement je vous répondrai que cela dépend ce que vous voulez voir … je m’explique :

L’ascension de nuit :

Elle est vraiment très spectaculaire et hors-norme. En effet, rare seront les moments dans votre vie où vous gravirez un volcan à la frontale en pleine nuit et d’autant plus où vous pourrez y apercevoir les « blue fires » si vous avez le courage et le temps de descendre dans le cratère.

« Qu’est ce que c’est que ces Blue machin chouette ? Qu’est ce qu’elles ont d’extraordinaire ? »

Traduction littérale : flammes bleues (je pense que jusqu’ici ça va pour tout le monde). Déjà son atout numéro 1 : elles ne sont visibles qu’à 2 endroits dans le monde ! Quelle est donc la caractéristique permettant cela ? Ces flammes sont produites grâce à la présence de souffre, en effet il s’agit d’une réaction physique de fusion : le souffre à l’état solide brûle pour se transformer en état liquide, ce pourquoi il y a la présence d’un lac acide au centre du cratère : soit dis en passant il s’agit du lac le plus acide au monde, je vous déconseille donc de tenter y mettre ne serait-ce qu’un doigt …

Vous l’aurez compris, vous choisirez bien sûr l’ascension de nuit si vous souhaitez voir ces flammes que l’on ne peut observer que la nuit et que vous aimez l’aventure. Evidemment qui dit ascension de nuit dit levé du jour sur le cratère … et vous verrez que là haut, il n’y a pas que le cratère qui vaut le coup d’œil … (je vous laisse le suspens à la fin de l’article 😉 ).

L’excursion en journée :

Je ne pourrais malheureusement pas vous charmer avec mon vécu ayant choisi de gravir ce très beau volcan de nuit. Cependant nous avons croisé de nombreux voyageurs et guides qui ont pu nous expliquer ce qu’il pouvait y avoir d’aussi intéressant à voir en montant de jour.

1ère raison

Tout d’abord la vue et les paysages ! Et bien oui, monter de nuit est assez amusant mais vous ne voyez absolument pas le paysage autour de vous durant toute l’ascension … Il en est généralement de même pendant la descente puisque vous vous trouverez encore au dessus ou dans les nuages à 6h du matin. Il n’y aura place qu’aux paysages de proximité contrairement aux magnifiques panoramas que vous pourrez observer en journée.

2ème raison

La 2ème raison pour laquelle il vous faudra monter de jour : les couleurs !!! Et oui, je parle notamment pour les adeptes de la photographie … Soit les paysages de nuit sont très photogéniques mais totalement différents de ceux que vous pourrez voir en journée. Le soleil étant plus haut dans le ciel vous aurez la chance d’observer le lac acide dans un des plus beaux bleus azurs que vous n’aurez sans doute jamais vu ailleurs (bon ok je n’ai pas de photos à l’appui … mais je vous assure que c’est vrai).

3ème raison

3ème et dernier point non négligeable : le temps ! Je ne parle pas ici de météo – quoi que … – mais bien de temps en heures et minutes. En effet, si vous êtes en famille, l’ascension de nuit est assez rude … Attention je n’ai pas dit impossible mais en pleine période touristique, là haut c’est Disneyland et c’est une course de rapidité, à la fois pour la descente dans le cratère et la remontée… En plus, l’attente pour le levé du jour est assez glaciale ! Bref, pas idéal pour vos petits loulous.

J’en reviens donc à ma 3ème raison : ce qu’il y a de cool également à réaliser l’ascension de jour c’est de prendre votre temps ! Pas de précipitations pour être dans les temps avec l’aube et pratiquement aucun touriste. Vous serez vraiment au calme dans une nature absolument grandiose ! La descente dans le cratère sera plus facile car il y aura plus de visibilité et vous aurez également le temps de vous poser « au chaud » grâce au soleil du jour et surtout de vous promener sur les hauteurs du cratère ce qui vous offrira des vues plus diverses sur le lac et … sur l’océan =O et oui petite surprise 😉 (Vous n’aurez malheureusement pas le temps de le faire en ascension de nuit si vous avez pris un chauffeur …:/)

Panorama sur le lac de Ijen
Fumerolles de souffre

Voilà tout j’espère que cela pourra vous aider … maintenant passons au propre du sujet : l’ascension !

Comment y aller ?

D’où partir ?

Généralement les départs se font à partir de la ville de Banyuwangi. De là vous aurez une petite heure de route jusqu’au départ de l’ascension. En général n’importe quel guest-house ou hôtel dans lequel vous logerez pourra vous proposer un chauffeur mais attention aux arnaques. De notre côté nous avons payé 600 000 rp pour le véhicule 4×4 (ça fait cher oui mais toute leur marge se fait sur le transport, l’île étant nettement moins touristique que Bali … cependant sachez qu’il s’agit bien du prix pour le véhicule et non par personne … si vous avez donc la chance d’être ne serait ce que 2 couples de l’hôtel à partir, vous vous en sortirez forcément avec des frais moindre car ils seront répartis sur 4 personnes).

L’alternative du scooter

Une autre option beaucoup plus développé dans d’autres blogs : la location de scooter qui vous reviendra bien moins cher.

Mais attention car c’est là que je les « contredirai » tous pour une raison ! :S
« Pourquoi ? »
Dires : route praticable et très simple même pour des novices en conduite de scooter.
Constat de notre propre point de vue : route ultra dangereuse par temps de pluie que l’on soit novice ou non en conduite de scooter.

Explications : Je ne dis pas ici que les autres bloggeurs ont tord … tout au contraire je vous conseillerai également le scooter ne serait-ce que pour avoir le temps de faire ce que vous voulez une fois sur place. Cependant, ils ont tous oublié l’argument météo … ou alors je suis bien l’une des seules à être monté avec un temps pourri ?! oO Bref, vous l’aurez compris, nous sommes montés par temps de pluie et de surcroit dans les nuages à résultat on ne voyait pas à 3 mètres et nous manquions sans cesse le ravin ou un scooter non éclairé ou faisant une dérobade, bref une vraie galère, ce fut réellement le trajet le plus flippant de toute ma vie. Bon je vous rassure, une fois en haut nous avons eu du beau temps mais faîtes vraiment attention à la météo !!

Quand partir et revenir ?

Au niveau du timing, si vous prenez un chauffeur, sachez que celui-ci dans la plupart des cas vous demandera d’être redescendu pour 7h … (bon personne n’a jamais dit qu’un chauffeur s’était permis de rentrer sans attendre ses covoyageurs mais bon … certains acceptent la négociation pour 8h …).

Pour l’heure de départ je vous conseille 00h30 … ok c’est tôt et beaucoup vous dirons que vous avez largement le temps… Mais vous aurez nettement moins de monde pour descendre dans le cratère en partant à cette heure et ça c’est quand même plus cool parce qu’attendre et marcher à pas de fourmis derrière les autres c’est franchement lourd 😉

L’ascension jusqu’au cratère :

Nous sommes arrivés à 1h30 sous la brume des nuages mais cela n’aura franchement pas été dérangeant pour l’ascension car ça nous aura permis de rester au frais.

Vous ne pourrez malheureusement pas entrer sur le chemin sans votre droit de passage de 100 000rp par personne … mais quand on voit ce qu’il y a là haut on oublie vite cet argent dépensé. (Puis comme on avait réussi à passer par des chemins gratuits à Bromo nous évitant de payer les 250 000 rp par personne, on avait trop rien à dire … :P).

Cratère du Kawah Ijen
Levé du jour sur l’impressionnant cratère

Une fois cette barrière franchie, l’ascension commence. Et quand je dis ascension, c’est réellement le cas … vous ne ferez que grimper puisqu’il n’y aura du « plat » qu’au sommet. Et encore …
La pente devient assez raide en 2ème partie mais l’ascension ne dure qu’1h30. Et si j’ai un conseil à vous donner en tant que grande sportive : marcher à votre allure ! La notre était « lente » et beaucoup de monde nous doublait mais nous retrouvions finalement ces personnes arrêtées quelques mètres plus haut car elles étaient beaucoup trop essoufflées. Et oui, vous êtes en altitude … le taux d’oxygénation du corps diminue donc faites attention. De notre côté, nous ne nous sommes arrêtés aucune fois et sommes montés finalement en 1h10 … comme quoi. La randonnée n’est pas une compétition, prenez plaisir à marcher dans cette belle nature 😉

La descente dans le cratère ! 😀

Certains vous diront que ce n’est pas obligatoire … soit ! Mais franchement, c’est pas tripant de descendre dans de la rocaille dans un chemin hyper dangereux et en plus de nuit XP Oui bon vous l’aurez remarqué c’est mon côté aventurière qui parle …

Effectivement, ne descendez surtout pas si :

  • vous n’avez aucune expérience en randonnée ou trop peu
  • les flammes bleues ne sont pas votre priorité
  • vous n’avez pas de masque à gaz (je n’en ai pas mis car je savais très bien à quoi m’attendre [7ème ascension de volcan tout de même] et m’emmitoufler dans mon polaire et mon ciré avec un masque de chirurgien me suffisait mais le gaz de souffre est en effet, extrêmement nocif pour vos poumons et voies respiratoires donc même si celui-ci est payant [50 000 rp si mes souvenirs sont bons …] prenez-en un surtout si vous avez l’intention de descendre dans ce gouffre.

La descente sera assez longue, 45mn si vous êtes un habitué de la randonnée. Le chemin est –comme dit plus haut – peu praticable de par les roches humides, glissantes et coupantes qui roulent sous vos pieds. Mais ça en vaut vraiment la peine quand vous tombez nez à nez avec les « Blue Fires » en bas …

La remontée vous prendra tout autant de temps car même si elle est moins périlleuse, vous devrez sans cesse vous arrêtez afin de laisser passer ceux qui descendent … oui le chemin ne permet pas de passer à deux !

Petite alternative : si vous êtes en scooter et que vous avez le temps, cela vaut peut être le coup de descendre pendant le levé du jour. Alors oui vous ne verrez pas celui-ci du sommet mais j’ai aperçu quelques clichés photographiques vu directement de la base du cratère et c’est vraiment splendide entre les fumerolles de souffre grise, la couleur jaune vif du souffre et le bleu azur éclatant du lac … Enfin je pense que si un photographe voulait tous les clichés possibles de ce volcan, il faudrait bien y monter 3 ou 4 fois … A vous de faire votre choix ! 😉

Le levé du jour :

Etant remonté dans les premiers du cratère nous avons eu largement de temps pour choisir le spot où nous poser (l’avis d’un guide nous mena sur la pente du cratère juste au dessus du début du chemin de descente mais personnellement … je ne pense pas que ce soit le plus bel endroit).

Je vous disais donc qu’étant arrivés dans les premiers et bien … nous avons aussi eu la chance incroyable d’attendre l’aube dans le froid pendant … 1h30 =O Whaaaaaaaaat ? Bon effectivement, vous vous doutez, on a bien eu le temps de geler mais … même si j’attirais toute l’attention vers moi avec un bruit agaçant de papier plastique j’étais bien contente d’avoir pris ma couverture de survie !! xP

Rassurez-vous, nous avons en effet attendu 1h30 assis mais, le spectacle était très agréable. Regardez toutes les petites lumières s’agiter en contre bas laissant place à un petit serpentin de scintillement était très amusant. De plus, nous avons pu voir le changement de couleur progressif du volcan et c’était vraiment très beau.

Petit couac : Nous n’avons pas pu apercevoir le lac qui était entièrement sous les fumerolles … Mais pas de panique ! Allez vous promener plus haut et revenez 15 minutes plus tard, les vents changent vraiment très souvent et très rapidement.

Fin de randonnée :

Je vous conseillerai de ne pas vous éterniser sur le cratère car les alentours sont vraiment à voir, de plus vous pourrez y revenir avant de commencer la marche retour à la voiture. Si vous montez un peu plus sur les bords du cratère vous pourrez apercevoir une vue splendide sur la vallée qui se trouve encore souvent à cette heure (6h) sous les nuages. Vous aurez vraiment cette impression de voler ou de vous trouver sur l’Olympe. De plus, marcher sur ce mélange de terre, de lave et de cendres est vraiment spécial. Je vous laisse admirer 😉

Lors de la descente, les paysages commenceront à apparaitre et le temps laissera alors place aux forêts qui ont poussé sur les flans du volcan. La descente ira très vite (30 minutes pour nous) mais comptez plutôt 1h. Un conseil : vous sentirez parfois le besoin de courir tellement la pente est raide … faites le ! Cela vous évitera les entorses à cause de votre retenue ou le mal aux articulations pendant les jours suivants …

En espérant vous avoir donné envie de gravir ce très beau sommet et surtout n’hésitez pas à partager vos expériences et photos, j’en serai ravis =)

* Marine *

%d blogueurs aiment cette page :