L’Etna, ce formidable volcan massif !!

Si bien sûr, Vulcano ou Stromboli ne réfèrent pas aux connaissances de tous, s’il y a bien un monstre volcanique connu en Europe, il s’agit bien de l’Etna. Ce volcan actif est des plus impressionnants de par la taille de sa caldeira et de ses multiples cratères mais surtout de par son activité incessante dont sa dernière éruption du 14 juillet 2019 nous le prouve.

C’est avec admiration et passion que je vous parlerai dans cet article de l’une de mes plus belles ascensions pour finir sur les visites de deux villes avoisinantes très typiques du charme Sicilien qu’il faut absolument aller voir.

Cratère et souffre Etna

L’ascension de l’Etna 3300.

L’itinéraire

La précision du « 3300 » est évidemment importante puisque si vous comptez monter l’Etna, plusieurs possibilités s’offriront à vous.

Option la plus pratique

La 1ère sera de monter aux cratères à 2900 mètres d’altitude. Cette option vous permet de le faire seul sans guide. (Il s’agit de monter jusqu’au 3ème cercle en partant du bas sur la carte ci-dessous).

Celle-ci est souvent la plus demandée car il s’agit de l’option la moins coûteuse et/ou la moins sportive si vous décidez de monter via les transports proposés (téléphérique et 4×4).

Cependant il est également possible de ne pas monter aussi haut si seul un tour d’horizon vous intéresse. Vous pouvez simplement rester en bas à la station d’hiver et observer les environs ou simplement prendre le téléphérique et monter à 2500m où un ancien cratère est visible 😉

L’option Waouhhhh !!

L’option la plus sensationnelle sera bien évidemment de monter jusqu’au cratère principal toujours en activité à 3300 mètres d’altitude.

Cependant qui dit « activité » dit « danger » et qui dit « danger » dit « guide professionnel vulcanologue » donc vous l’aurez compris vous ne pourrez pas monter seul. La journée avec guide, matériel, téléphérique et 4×4 vous coûtera 90€ par personne.

Pour l’ascension, il faudra dans un premier temps rejoindre la station à 1900m (1er cercle en partant du bas sur le plan) afin de prendre le téléphérique jusqu’à 2500m (2ème cercle). Ensuite un 4×4 viendra vous chercher pour monter aux premiers cratères à 2950m (3ème cercle). Et enfin votre ascension débutera jusqu’au cratère principal. Et vous redescendrez – heureusement pour la découverte – par un autre chemin.

Itinéraire jusqu'au cratère de l'Etna

La montée jusqu’au fantastique !

Ascension rocailleuse

C’est avec Pietro de l’agence Etna Touring que nous avons découvert les secrets de l’Etna. Un guide francophone qui nous a expliqué beaucoup de choses (il est avant tout vulcanologue de formation donc très bon guide 🙂 )

C’est sur un sentier (invisible) sur l’ancienne couche de lave de 2015 que nous nous mettons en route. (Attention aux chevilles car ce n’est que de la caillasse). Notre guide nous montrera et fera sentir avec nos mains la chaleur de la roche lavique encore présente qui sort par endroit de sous terre. Nos semelles seront même parfois chaudes par endroit .

Après avoir passé l’ancienne couche de lave, nous faisons une pause dans un endroit lunaire et troublant de par la rareté de ce type de paysage, et repartons pour une ascension très lente sur une pente abrupte et sableuse.

En effet, la montée vers le cratère se fait sur une épaisse couche de cendres volcaniques dans laquelle on s’enfonce très facilement. Et l’altitude n’aide pas puisque si – comme moi – il s’agit de votre 1ère expérience de randonnée à haute altitude, l’effet des montagnes se fera ressentir.

Nous montons alors les 300 derniers mètres de dénivelé le plus lentement possible car l’oxygène se fait rare. Là haut, il fait plus froid et le manque d’oxygène accentué par la forte présence de soufre dans l’air ne vous aidera pas vraiment à respirer à plein poumons ^^ »

Arrivée sur l’extraordinaire cratère principal

l'Etna et son cratère principal

Le voilà enfin !! Vous la sentez cette force puissante de la nature ??!!

Personne ne pourra nier, à la vue de la photo et de ses « petits » randonneurs, l’immensité du cratère et son activité. Et à la vue du nuage imposant, on ne doute pas non plus de la nécessité d’une grosse écharpe voire même d’un masque xD

Tous vos sens seront en alerte : vos yeux, votre nez et votre gorge piqueront sûrement et votre ouïe sera à son effervescence pour écouter le cracheur gronder mais aussi souffler. C’est en faisant le tour du cratère que vous le comprendrez par la suite. Je vous laisse admirer 😉

Cratère et bouche principale Etna

Une descente de l’Etna des plus spectaculaires

Même si l’attendue de tous est bien évidemment le cratère en activité de l’Etna, je vous assure que vous en aurez tout autant plein les yeux lors de la descente.

Marche sur les hauteurs soufrées

Comme vous avez pu le voir sur la courte vidéo ci-dessus, les sols sont parsemés de soufre. C’est sur ces hauteurs magiques que vous marcherez avant de reprendre la descente.

Cette couleur jaune ocre est vraiment très impressionnante. Alors si comme moi l’idée vous vient de ramener un petit souvenir, piocher un caillou bien jaune pour l’exposer dans une vitrine chez vous quand vous serez rentré 😉

(Cependant attention car le soufre s’effrite très facilement donc il est à manipuler avec précaution et … malheureusement vous n’avez normalement pas le droit de repartir avec à l’aéroport … cachez-le dans votre sac en soute 😉 )

Une descente rapide et amusante

Avant la descente vertigineuse, vous pourrez observer le panorama des dernières hauteurs du volcan. Là haut, la vue est panoramique et impressionnante de par son horizon. De plus, vous passerez – normalement – devant un cratère au forme très surprenante de visage humain … Si si cherchez bien et retournez la photo vous verrez 😉

Forme humaine du volcan

Voici alors enfin la descente … Que vous ferez bien évidemment Tout Schuss en courant dans les cendres volcaniques. Si si je vous assure … au début ça fait peur aux vues de la pente très très raide mais finalement c’est plutôt amusant ^^

Alors ne vous inquiétez pas, étant donné que vous vous enfoncerez facilement jusqu’aux genoux dans la cendre, vous aurez du temps pour enlever tout ça de vos chaussures en bas ^^ »

descente tout schuss dans les cendres

LA surprise !!

Une fois arrivé en bas, il y aura LA surprise … je vous laisse vous posez la même question que nous en regardant les photos 😉

glace sous les cendres

Oui vous avez bien vu … il y a bien de la glace sous les cendres volcaniques chaudes du volcan !! On est loin de se dire que ces deux éléments peuvent se côtoyer et pourtant …

La couche épaisse de cendres isole justement la glace du soleil et protège de ce fait ce glacier. Car en effet, il s’agit bien d’un glacier. Et un champion en plus puisqu’il se trouve sur la plus haute marche du podium : le glacier de l’Etna est celui que l’on trouvera le plus au sud de l’Europe. Vous n’en trouverez pas sur les latitudes plus basses 😉

Une caldeira impressionnante

Vous terminerez la journée par une descente progressive entre couches laviques, cratères plus ou moins grands et surtout caldeira vertigineuse.

Pour faire simple il s’agit du cratère d’origine du volcan qui a fait explosé la chambre magmatique. Celui-ci a souvent une envergure gigantesque par rapport au cratère actuellement actif.

Caldeira verte et reboisée

Votre périple s’achèvera au téléphérique pour redescendre. Et pour la petite histoire, sachez qu’il existe une station de ski sur l’Etna l’hiver, mais que le téléphérique est régulièrement changé de place car la chère montagne volcanique sur laquelle il se trouve ne s’arrête jamais de cracher. Plutôt plaisant de bénéficier d’une station de ski dont les stations changent tous les 3 – 4 ans non ?! 😛

Taormine et son charme sicilien

Taormine est une charmante petite ville située sur les hauteurs d’une colline de la côte est de la méditerranée. Elle vous enchantera par son petit côté typique et cosy alors passez-y !

Petit conseil :

Si vous êtes de passage à Catane pour aller gravir l’Etna, je vous conseille alors de redescendre vers Taormine. En effet, les transports en commun y passent et les routes y mènent toutes, donc vous n’avez plus d’excuses ;P

Que peut-on voir dans cette petite ville non loin de l’Etna ?

Au delà de son côté balnéaire avec sa vue apaisante et estivale sur les falaises face à la mer, promenez-vous simplement dans la ville et le charme opérera déjà.

Commencez avec un premier aperçu en faisant un peu de shopping dans le Corso Umberto – la rue principale du centre ville. Ce dernier est entièrement piétonnier, quel plaisir de ne pas se soucier des voitures qui passent !!

Toutes les choses d’intérêts se situent relativement au même endroit sans pour autant monter ou descendre trop de marches. Vous pourrez alors admirer :

  • Le théâtre antique encore utilisé de nos jours.
  • La villa communale de Taormine et son beau jardin.
  • Les très beaux édifices des archives, du palais Corvaja ou encore de la porte de Messine.

Nous n’avons malheureusement pu y rester que deux petites heures donc Exit les visites de la villa et du théâtre qui m’aurait bien plus … Bref, prenez au moins 2 bonnes journées à visiter cette belle cité car entre les visites et le shopping, il vous faudra également laisser de la place à la farniente sur la plage 😀 (L’île Belle est très réputée … en même temps vu ses plages, on ne peut que comprendre ^^).

Et petit truc … avant de quitter Taormine, prenez le temps d’un café sur la vue panoramique que la ville offre sur l’Etna *-*

Catane et sa culture sicilienne

Non vous ne verrez pas les mêmes choses qu’à Taormine. Car si la 1ère est très typique de l’art ancestrale et moderne, la seconde, Catane, est, elle, très authentique pour y apprécier la vie des siciliens natifs de l’île.

Profitez alors et participez à une cérémonie dans une des belles cathédrales ou églises de la ville ou allez faire vos courses au marché typique pour prendre un cour de cuisine sicilienne.

Autres activités très simple et qui plairont aux papilles : flâner dans les rues à la découverte de l’architecture de la ville et de ses odeurs de café. Puis arrêtez-vous dans un restaurant pour déguster une excellente parmigiana ou des pâtes à l’encre de seiche ou au poulpe, la cuisine méditerranéenne et surtout sicilienne est … divine !! 😛

architecture sicilienne catane

Voilà pour ce qu’il en est de l’Etna et de ses environs. Alors permettez-moi, si je peux vous donner un petit conseil de plus … :

Si vous passez des vacances sportives en parcourant les volcans siciliens : Terminez par l’Etna !! Notre itinéraire se voulait de commencer par le Vulcano – cratère impressionnant à 350 mètres d’altitude, émanations de soufre et beaux cristaux – de continuer par les volcans jumeaux éteints puis par le Stromboli – ce monstre cracheur de feu des plus impressionnants jetant la lave à parfois plus de 150 mètres de haut – et finir par l’Etna – ce monstre massif, calme mais qu’il ne faut pas embêter 😛 et le plus « Waouh » donc autant finir par le must !!!

Vous l’aurez compris, chacun d’entre eux doit absolument être vu si vous êtes un passionné de volcans ou d’extrêmes. L’un et l’autre vous offriront des choses totalement différentes et vous fera rêver de plus grands. Pour ma part, je rêve du Kilimandjaro, du Yellowstone ou encore d’Hawaï mais pour le moment destination vers l’Indonésie pour les volcans Bromo et Kawah Ijen 😉

Alors à votre tour !! Ce voyage déclenchera peut-être chez vous la même passion 😉

* Marine *

%d blogueurs aiment cette page :